Pourquoi produire chez nous ce qu’on peut importer d’ailleurs?

Editos

Le siècle des paradoxes et des enfants gâtés

DJ

Editos

Hier, en rentrant du boulot, je relève ma boîte aux lettres. J’y trouve le folder d’une célèbre chaîne de hard-discount. Comme chaque semaine, je le feuillette en quête du gadget indispensable qui devrait révolutionner mon quotidien et qui, plus objectivement, se révélera rapidement tout à fait inutile. Régulièrement et selon la période, ces chaînes – « leaders des prix bas et en dessous de la moyenne » – se positionnent en tant que spécialiste en décoration intérieure, mode, petite enfance ou encore matériel de cuisine… Le printemps approchant, la place est actuellement donnée au jardin.

Sur la voie de la résilience

Editos

Prendre du temps pour un bonheur simple

DJ

Editos

Cette semaine un ami m’a confié « au sein de la famille, il fait toujours soleil ! ». Alors, une fois n’est pas coutume, en cette fin d’année morose, j’ai décidé de me concentrer sur mes proches et d’être un peu égoïste, juste un chouïa, juste quelques heures et, je vous conseille d’en faire autant.

Mobilisation citoyenne

M. de N.

Editos

L’accueil social à la ferme,dans le respect de tous…

Editos

Lors de la présentation du mémorandum pour le développement de l’accueil social à la ferme en Wallonie, à la ferme du Planois, à Hennuyères (cfr pages 5 à 7), Véronique Cossement, agricultrice de la ferme du Buis impliquée dans l’accueil social à la ferme, insistait sur la nécessité de rester vigilant et de ne pas vouloir faire entrer tous les agriculteurs dans les mêmes cases.

Un tournant alimentaire?

M. de N.

Editos

Mieux que rien?

Editos

Dans quelques jours, nous accueillerons à nouveau dans nos salons une poignée d’agriculteurs et d’éleveurs wallons. Durant plusieurs semaines, nous suivrons leurs péripéties amoureuses et passerons à la loupe leur vie sentimentale, voire professionnelle mais, sur ce point, rien n’est moins sûr.

Le chronomètre est lancé

Editos

Vous avez dit supérieur?

Editos

Depuis plusieurs mois déjà, le discours de certains vegans antispécistes se radicalise. Aux propos haineux se joignent maintenant des actes violents d’intimidation et de dégradation, à l’image des pressions subies par les bouchers charcutiers français.