Les dommages de la crise du fipronil estimés à 21 millions d’euros et non pas à 14 millions

Volailles

Face aux crises dans la filière «
lait
», les éleveurs de l’EMB ont l’impression de ne plus avoir que la peau sur les os et l’ont fait savoir devant les bâtiments de la Commission européenne, au cœur de Bruxelles.

Poudre de lait: aucune solution pour les stocks publics d’intervention!

Animaux

Alors que la Commission européenne essaie de convaincre les États membres d’assouplir le dispositif d’intervention publique sur la poudre de lait pour ne pas en stocker encore plus l’année prochaine, les producteurs européens de l’European Milk Board (EMB) demandent le renforcement des outils de gestion des crises.

Suite à l’envolée des cours de la matière grasse, les prix du lait ont continué de grimper cet été dans l’ensemble des États membres.

Le rebond des prix tire la collecte laitière à la hausse

Animaux

Face au redressement des cours de la matière grasse laitière, les prix du lait ont continué à rebondir cet été dans tous les grands bassins laitiers. Redevenus stimulants, ils favorisent un redressement de la collecte de plus en plus net chez les principaux exportateurs.

Actuellement, 18
% de la production de volaille provient d’Europe.

La volaille est la viande la plus consommée dans le monde

Animaux

A l’échelle de la planète, la volaille affiche la plus forte croissance parmi les productions de viande.

Malgré la pénurie de beurre, le marasme sur le marché de la poudre maigre a conduit les transformateurs à privilégier les fabrications de  fromages et de lactosérum.

Un redressement fragile pour le marché des produits laitiers...

Animaux

La demande mondiale de produits laitiers est plutôt dynamique et l’Union européenne en profite. Mais l’écart continue de se creuser entre les cours des matières grasses et des matières protéiques… Le retour sur le marché des néo-zélandais et la relance attendue des fabrications de beurre pourraient stabiliser les cours de la matière grasse.

Le prix moyen du lait à la ferme dans l’UE en juillet dernier a atteint 34,2 c/kg, soit 33% au-dessus de son niveau de juillet 2016.

Marché laitier: les prix européens restent fermes

Bovins

L’Observatoire européen du marché laitier estime que les prix du lait devraient rester fermes au cours des prochains mois.

Une reprise de croissance modérée chez les principaux exportateurs laitiers

D’après Tendances Lait et Viande (Idele)

Animaux

La collecte cumulée des 5 principaux exportateurs de produits laitiers est repassée dans le vert depuis mars. Elle affiche une croissance modérée (+1% au 2e trimestre), sous l’impulsion de l’UE-28 et des Etats-Unis, les deux principaux contributeurs, devant la Nouvelle-Zélande. En revanche, la production manque toujours de vigueur en Argentine et en Australie.

La dénomination viande ne peut être usurpée pour commerciliser des préparations constitiuées de produits végétaux à destination des végétariens et végétaliens, s’insurgent plusieurs organisations.

Plusieurs organisations fustigent la «viande» végétale!

Animaux

Une série d’organisations représentant la filière européenne de la viande demandent à la Commission européenne de réagir à la commercialisation de produits alimentaires destinés aux végétariens et végétaliens sous des dénominations liées à la viande.

A la ferme des 5 épines à Braine-le-Comte, Ousseini Ganda et Yvon Deknudt ont largement échangé sur leurs expériences respectives et leur combat, l’un au sud, l’autre au nord, pour mettre en place une filière permettant la rétribution équitable des producteurs laitiers.

Aux portes de Niamey, capitale du Niger, la filière du lait local entend aussi se faire une place au soleil

M. de N.

Elevage

De passage en Belgique, il y a quelques semaines, Ousseini Ganda Ide, spécialiste de la filière lait au Niger et partenaire de l’ONG Vétérinaires sans Frontières, a été accueilli à Braine-le-Comte chez Yvon Deknudt, membre de Faircoop. Les deux personnalités prônent la solidarité entre éleveurs du nord et du sud et affichent une même volonté en matière de production laitière: allier quantité et qualité et en dégager un revenu équitable dans une filière à dimension humaine.

Malgré des prix actuellement bas, les perspectives seraient positives pour la filière céréales.

L’agriculture européenne retrouve la santé

Economie

À l’occasion du Conseil européen des ministres de l’Agriculture qui s’est tenu le 12 juin à Luxembourg, la Commission européenne a dressé un bilan économique des filières laitière, bovine porcine et céréalière.

Malgré l’embellie actuelle, l’évolution du secteur laitier à court et moyen terme reste incertaine.

Le lait en Europe: globalement positif, mais des nuages à l’horizon

Bovins

Sur le marché du jeune bovin, l’offre pourrait prochainement s’étoffer à travers l’Europe.

Europe: vers une offre plus étoffée en jeunes bovins?

Tendances Lait et Viande (Idele)

Animaux

Les prix sont stables en Italie, mais ont amorcé leur baisse saisonnière en Allemagne. Le marché pourrait s’alourdir un peu à partir de mi-avril. De plus les disponibilités polonaises seront encore plus abondantes sur le marché du jeune bovin (JB) en 2017.

Les organisations agricoles de l’UE s’attellent à un projet commun sur la pac post 2020

Animaux

Les organisations et coopératives agricoles de l’UE préparent leur position commune en vue des négociations sur la prochaine pac qui sera mise sur les rails après 2020, ou un peu plus tard. Des lignes fortes se dégagent déjà du projet dont elles discutent, même si des différences persistent.

Le programme de réduction de la production de lait a été efficace

Bovins

Les résultats définitifs du programme européen de réduction volontaire de la collecte laitière montrent que celui-ci se situe 20 % au-dessous des attentes initiales. Il a néanmoins permis un net redressement des prix à la ferme.

La campagne «40 Jours sans viande» aura eu très peu d’impact en Wallonie

Elevage

Alors que la campagne « 40 jours sans viande » touche à sa fin, l’heure est au bilan. Et au sud du pays, on ne peut pas dire qu’elle ait fait de grandes vagues. Tant de l’avis des bouchers que des grandes surfaces et des éleveurs, l’impact aura été limité.

Les eurodéputés pointent la  nécessité de mieux armer les agriculteurs pour appréhender les besoins du marché.

Gaspillage alimentaire: fournisseurs et distributeurs invités à mieux se comprendre

Conso

La lutte contre le gaspillage alimentaire commennce par une plus grande transparence tout au long de la chaîne d’approvisionnement, estiment les eurodéputés.

Pour la 1 ère  période de réduction volontaire,  s’étalant du 1 er  octobre au 31 décembre 2016, près de 2.000 dossiers avaient été introduits.

Réduction volontaire de la production de lait: les primes payées ce 31mars!

Bovins

Suite à la première période de réduction volontaire de la production de lait de vache, les producteurs qui ont dûment introduit une demande de paiement recevront les aides correspondantes ce 31 mars, fait savoir la Direction générale opérationnelle de l’agriculture, des ressources naturelles et de l’environnement.

Grippe aviaire: un étiquetage spécifique, pour rassurer les consommateurs

Animaux

Suite à l’identification du virus H5N8 de la grippe aviaire, le 1er  février dernier, chez un détenteur amateur d’une commune néerlandophone, l’obligation de confinement de tous les animaux avait été imposée par l’Agence fédérale pour la sécurité de la chaîne alimentaire. Les éleveurs de poules de plein air sont particulièrement touchés par cette mesure.

Embargo russe sur la viande porcine de l'UE: nouvel échec de Moscou

Porcs

La Russie a de nouveau perdu jeudi en appel devant l'OMC dans le conflit commercial qui l'oppose à l'Union européenne et qui porte sur l'embargo sanitaire russe frappant la viande porcine européenne depuis début 2014.

En jeunes bovins, la production est dynamique en Pologne et en Italie.

Une offre en jeunes bovins contrastée selon les pays

Animaux

La baisse de la production en Allemagne contraste avec le dynamisme de la production en Italie et en Pologne.

Les fabrications de fromages se sont globalement maintenues en Europe sur la période septembre-octobre.

Le marché européen des produits laitiers dans l’expectative!

Animaux

Le recul des fabrications, alors que la demande est dynamique sur le marché domestique et plus encore à l’exportation, a permis un redressement sensible des cours des matières grasses qui semble se tasser cet hiver. Parallèlement, une demande toujours convalescente et les stocks abondants empêchent une franche remontée des cours des protéines laitières.

Grippe aviaire: et les œufs de plein air?

Animaux

Les Pays-Bas, ont demandé, lors de la dernière réunion des ministres de l’Agriculture de l’UE, que les producteurs puissent continuer à étiqueter leurs œufs comme « de plein air » malgré les mesures de confinement prises contre la grippe aviaire.

Absorbant plus de la moitié de nos carcasses de porc, l’Allemagne et la Pologne sont deux partenaires commerciaux clés de la Belgique.

En abandonnant sa plus-value, la filière porcine belge s’expose au danger

Porcs

Bien qu’occupant une position importante sur le marché international du porc, la Belgique demeure fortement dépendante de ses partenaires commerciaux. Si la production et l’abattage sont indissociables de notre pays, la transformation des carcasses en produits finis, étape générant d’importantes plus-values, est généralement réalisée à l’étranger. René Maillard, manager du Belgian Meat Office, décrypte pour nous cette étonnante situation.

Les éleveurs laitiers européens pourraient retenir de nouveau leurs vaches de manière à répondre à la remontée du prix du lait.

Vers une nouvelle phase de rétention des vaches en Europe?

Animaux

Après avoir réformé massivement en 2016, les éleveurs laitiers européens pourraient retenir de nouveau leurs vaches en 2017 pour répondre à la remontée du prix du lait. La production irlandaise devrait toutefois atteindre son plus haut niveau depuis 10 ans en raison du grand nombre d’animaux à l’engraissement.

A l’exception des Etats-Unis, la collecte laitière a diminué  chez les principaux exportateurs.

La collecte laitière ralentie chez les 5 principaux exportateurs

Animaux

Le rééquilibrage de l’offre laitière continue de tirer partout les prix du lait à la hausse. Leur redressement n’a pas encore stimulé la reprise de production chez les grands exportateurs, en proie à des difficultés climatiques ou financières. La collecte est toujours ralentie dans l’UE mais pourrait repartir au printemps.