En jeunes bovins, la production est dynamique en Pologne et en Italie.

Une offre en jeunes bovins contrastée selon les pays

Animaux

Les fabrications de fromages se sont globalement maintenues en Europe sur la période septembre-octobre.

Le marché européen des produits laitiers dans l’expectative!

Animaux

Le recul des fabrications, alors que la demande est dynamique sur le marché domestique et plus encore à l’exportation, a permis un redressement sensible des cours des matières grasses qui semble se tasser cet hiver. Parallèlement, une demande toujours convalescente et les stocks abondants empêchent une franche remontée des cours des protéines laitières.

Grippe aviaire: et les œufs de plein air?

Animaux

Les Pays-Bas, ont demandé, lors de la dernière réunion des ministres de l’Agriculture de l’UE, que les producteurs puissent continuer à étiqueter leurs œufs comme « de plein air » malgré les mesures de confinement prises contre la grippe aviaire.

Absorbant plus de la moitié de nos carcasses de porc, l’Allemagne et la Pologne sont deux partenaires commerciaux clés de la Belgique.

En abandonnant sa plus-value, la filière porcine belge s’expose au danger

Porcs

Bien qu’occupant une position importante sur le marché international du porc, la Belgique demeure fortement dépendante de ses partenaires commerciaux. Si la production et l’abattage sont indissociables de notre pays, la transformation des carcasses en produits finis, étape générant d’importantes plus-values, est généralement réalisée à l’étranger. René Maillard, manager du Belgian Meat Office, décrypte pour nous cette étonnante situation.

Les éleveurs laitiers européens pourraient retenir de nouveau leurs vaches de manière à répondre à la remontée du prix du lait.

Vers une nouvelle phase de rétention des vaches en Europe?

Animaux

Après avoir réformé massivement en 2016, les éleveurs laitiers européens pourraient retenir de nouveau leurs vaches en 2017 pour répondre à la remontée du prix du lait. La production irlandaise devrait toutefois atteindre son plus haut niveau depuis 10 ans en raison du grand nombre d’animaux à l’engraissement.

A l’exception des Etats-Unis, la collecte laitière a diminué  chez les principaux exportateurs.

La collecte laitière ralentie chez les 5 principaux exportateurs

Animaux

Le rééquilibrage de l’offre laitière continue de tirer partout les prix du lait à la hausse. Leur redressement n’a pas encore stimulé la reprise de production chez les grands exportateurs, en proie à des difficultés climatiques ou financières. La collecte est toujours ralentie dans l’UE mais pourrait repartir au printemps.

Le ciel laitier pourrait à nouveau s’assombrir d’ici quelque mois...

Vers un retour à la hausse de la production laitière en Europe?

Bovins

La production laitière européenne continue de reculer mais devrait repartir prochainement à la hausse. Les prix des produits laitiers remontent mais rien ne dit que cette tendance va se poursuivre.

A contre-courant de la tendance générale, les exportations de blé poursuivent leur repli.

Secteur agroalimentaire: record pour les exportations européennes

Economie

Les exportations agroalimentaires de l’UE ont atteint une valeur record de près de 12,7 milliards € au mois de mars, selon le dernier rapport sur les échanges dans ce secteur publié récemment par la Commission européenne. C’est la valeur d’exportation mensuelle la plus élevée enregistrée au cours des cinq dernières années et 1,31 milliard € (+ 11,3 %) au-dessus du niveau de mars 2016.