Prix alimentaires mondiaux: hausse générale sauf pour les céréales

Un important stock et de bonnes  perspectives de récolte pèsent  sur les prix des céréales.
Un important stock et de bonnes perspectives de récolte pèsent sur les prix des céréales. - J.V.

La hausse concerne tous les produits alimentaires de base couverts sauf les céréales (-2,8 %), dont les grandes quantités disponibles à l’exportation et les bonnes perspectives de récolte ont entraîné une baisse pour le quatrième mois de suite.

Les prix des produits laitiers progressent de 5,2 % tirés par la forte demande mondiale et la contraction de l’offre à l’export en Océanie touchée par une sécheresse. Les prix de la viande augmentent, eux, de 3 % du fait de la forte hausse des cours de la viande porcine dont la demande en provenance Chine – confrontée à une épidémie peste porcine africaine – a bondi. Les prix des huiles végétales et du sucre enregistrent des hausses respectives de 0,9 % et 0,8 %.

Selon le bulletin sur l’offre et la demande céréalières, également publié par la Fao, les premières estimations font état d’une nouvelle récolte record en 2019 de 2.722 millions de tonnes en hausse de 2,7 % (+71 Mt) par rapport à la campagne précédente. Une augmentation tirée principalement par les augmentations des productions de blé (+2,5 %), de maïs (+2,2 %) et d’orge (+6,1 %).