Accueil Economie

Economie

Economie

L'info en continu Voir toute l’actualité en continu >

Abonnez-vous

Recevez Le Sillon Belge chaque semaine chez vous et bénéficiez d'un accès à tout le site : Articles, météo et cotations des marchés agricoles

Voir l'offre d'abonnement

Caroline Devillers, en marche vers un monde sans faim

Agricultrice en Hesbaye liégeoise, Caroline Devillers a su faire évoluer son modèle agricole pour rencontrer les besoins des consommateurs dans le respect de l’environnement, tout en créant une structure économique rentable. Une démarche vertueuse qui épouse la philosophie de la foire libramontoise.

Transmettre son activité: anticiper, analyser et communiquer!

Transmettre une ferme et/ou des activités de diversification et d’accueil touristique ne s’improvise pas. Une réflexion encadrée par des personnes spécialisées permet de réussir au mieux ce challenge impliquant de nombreux facteurs humains éminemment émotionnels. Les témoignages présentés lors du Colloque d’Accueil Champêtre en Wallonie l’ont bien démontré : chaque histoire est différente mais les éléments de réflexion restent sensiblement les mêmes : le type de structure, sa valorisation, le choc des générations, la prise en compte de la fratrie, les outils mis à disposition, la communication…

Libramont, une histoire éternelle

Ils s’ouvrent à nouveau les carnets de chaleur et le temps tellement enroulé sur lui-même et si tenu que la moindre parole l’agite infiniment. Les rais de lumière, luisants et creux on s’y agrippe comme un enfant prendrait une marguerite par le cou. Libramont, sa foire revient exposée aux poussières de l’été et au vent qui passe. L’espace de quatre jours…

Rendez-vous chez Charles Schotte, à Froidmont (Tournai) : reprendre l’exploitation familiale a toujours été une évidence pour moi»

Deux nuances de bleu, l’implacable chaleur. Le feu de son souffle alourdit la terre, amidonne la route. L’air sec comme une cloison plus ténue que le rideau mouvant des branches d’un saule pleureur. À Froidmont, dans l’entité de Tournai, Charles Schotte organise en paroles et en actes, les lignes claires de son avenir. Entouré de sa famille, il se veut l’architecte serein de son propre destin.

Le choix des lecteurs

En cas de reprise compliquée: l’importance de savoir s’entourer et surtout… avoir la faculté de s’adapter!

Il y a des personnes qui ne s’imagineraient pas reprendre une ferme, ou du moins pas tout de suite. Élodie Dony en faisait partie. Si elle a toujours aimé l’élevage, elle s’est destinée à une carrière plus conventionnelle. Cette infirmière s’est vue hériter au décès soudain de son papa d’une exploitation en polyculture élevage à Achet (Hamois). L’occasion pour elle de mettre sa carrière en pause, de préserver le patrimoine familial en donnant un nouveau souffle non seulement à la Ferme du Bois Saint Paul mais également à sa carrière et… à sa vie de famille.

Colruyt Group se lance dans la production de vin bio avec quatre premiers hectares de vignes plantés

C’est une première dans le secteur de la grande distribution : Colruyt Group a démarré une première phase viticole en vue de mettre sur le marché, d’ici 2026, les premières bouteilles de vin biologique issu de ses propres chais. Les quatre premiers hectares de vignes ont été mis en terre sur le lieu-dit « La Croisette » sis à Frasnes-lez-Anvaing. L’an prochain, 5 hectares compléteront le vignoble.

Chez Milcobel: 37,50 €/100l comme prix du lait standard en juillet

Pour les livraisons de juillet, Milcobel a établi un prix du lait standard de 37,50 €/100l. Cela correspond à un prix du lait réel de 41,55 €/100l pour une exploitation ayant une teneur en matières grasses de 43 g/l, une teneur en protéines de 35 g/l et des primes maximales pour la qualité, la durabilité et la quantité. Le prix de la matière grasse et de la protéine pour le mois de juillet est de 4,9342 euros/kg.

Loi sur la restauration de la nature : «sauver la nature…et faire barrage au populisme d’extrême droite»

Soulagement pour la gauche, le centre et les écologistes, victoire vide ou à la Pyrrhus pour la droite et son extrême. La loi sur la restauration de la nature, l’une des pièces maîtresses de la transition verte de l’UE, a passé, in extremis, l’épreuve du vote en session plénière. Le projet de législation, en version malgré tout très allégée, poursuivra son chemin. Et il s’annonce chaotique…