Après deux ans d’observations, il est sans doute encore trop tôt pour répondre à la question: le tournesol a-t-il un avenir en Belgique? Techniquement cela semble bien parti. Mais en présence d’années similaires à 2021, il faudra utiliser tous les leviers possibles.

Le tournesol en Wallonie: une alternative possible mais des leviers à adapter

Cultures

A nouveau, une seule espèce de betterave fourragère  fait son entrée au catalogue national !

La betterave fourragère Enermax intègre le catalogue national

Cultures

Sur la base des résultats des essais réalisés en 2020 et 2021, une nouvelle variété de betterave fourragère a été admise au catalogue national des variétés d’espèces de plantes agricoles.

La valeur et points d’attention pour une utilisation optimale des engrais de ferme pour 2022

Elevage

Depuis de nombreux mois, le milieu agricole fait face à une hausse du prix des engrais minéraux. L’augmentation du prix des engrais azotés est influencée par la hausse des coûts énergétiques, ce qui semble logique étant donné que la production d’engrais azotés synthétiques nécessite beaucoup d’énergie. Toutefois, les prix du phosphore, de la potasse, du magnésium et de la chaux ont également augmenté de manière significative, ce qui suggère d’autres causes pour cette évolution.

Comment faire face à l’augmentation du prix de l’azote?

Cultures

Comme beaucoup d’autres secteurs, l’agriculture n’a pas été épargnée par la crise sanitaire et les instabilités politiques que nous connaissons depuis plusieurs mois. L’augmentation des prix du gaz, des matières premières et des transports, a inévitablement des répercussions sur les prix d’achat des engrais, azotés plus particulièrement.

Si la destruction a lieu en 2022, l’épandage d’azote minéral est autorisé en 2023  et d’azote organique en 2024, idem pour le maraîchage.

Quand puis-je détruire une prairie permanente?

Cultures

La destruction des prairies permanentes est soumise au respect du Programme de Gestion Durable de l’Azote (PGDA). La réglementation fixe la période durant laquelle le retournement est autorisé et encadre également certaines pratiques au cours des campagnes suivantes pour protéger la qualité de l’eau. D’un point de vue agronomique, l’enjeu consiste à capter et à valoriser pour la production agricole, l’azote efficace relargué en grande quantité après la destruction.

L’étude confirme aussi que les mélanges sont en moyenne plus productifs et moins malades que les cultures monovariétales.

Les mélanges variétaux: une pratique prometteuse analysée par la génétique

Céréales

L’implantation de mélanges variétaux figure parmi les solutions permettant de développer une agriculture durable et efficace. Bien qu’en plein essor, cette pratique se montre toutefois encore trop imprévisible en termes de performance. Pourquoi ? Des chercheurs français ont enquêté.

La santé du feuillage figure notamment parmi les critères évalués avant une inscription au Catalogue national.

Huit nouvelles variétés de betterave sucrière inscrites au catalogue national

Betteraves

Sur la base des résultats des essais réalisés en 2020 et 2021, huit variétés de betterave sucrière ont été admises au catalogue national des variétés d’espèces de plantes agricoles.

Des maîtres tailleurs de vignes français à Flémalle

Cultures

Des maîtres tailleurs de l’entreprise française Simonit&Sirch, spécialisée dans la culture de la vigne, sont actuellement à Flémalle, en province de Liège, afin de dispenser une formation sur la taille de la vigne à des vignerons professionnels. C’est la première fois que des experts de cette équipe reconnue mondialement viennent donner une formation en Belgique, a indiqué mardi Michel Delrée, coordinateur du projet de vignoble expérimental du Centre provincial de formation en agriculture et ruralité (CPFAR) de la Province de Liège.

Pour les cultures fragiles, comme les plantes au feuillage fin, l'emploi d'arceaux évite des lésionset blessures aux plantes.

Les voiles et filets pour protéger des ravageurs les cultures maraîchères

Maraîchage

La protection des cultures maraîchères des ennemis est une préoccupation générale. Contre les insectes qui amènent des dégâts, nous savons que la biodiversité floristique est favorable au maintien d’une faune auxiliaire.

le

Des pratiques à combiner pour prévenir l’apparition d’insectes ravageurs

Cultures

Plusieurs méthodes préventives permettent de lutter efficacement contre les insectes. Celles-ci doivent toutefois être judicieusement associées et, pour certaines d’entre elles, pensées avant même les semis.

Deux séances sont prévues, l’une à 8h30, l’autre à 13h30.

Livre Blanc-Céréales: de retour en présentiel

Céréales

Les traditionnelles réunions coins de hangar de la Fiwap auront lieu du 17 au 25 février.

Coins de hangar de la Fiwap: quatre dates à retenir!

pommes de terre

Comme chaque année, la Fiwap organise ses réunions « coins de hangar ».Chaque réunion sera introduite par par Daniel Ryckmans (Fiwap) et se clôtura par un retour sur la saison mildiou 2021 et les perspectives pour 2022 par Benjamin Couvreur du Carah, ainsi qu’une présentation de Christian Walravens de Syngenta.

«On peut dire que depuis 2020, il existe un filet de sécurité pour le prix de la betterave  et ce filet de sécurité sera encore plus fort en 2022, alors que nous n'avons toujours pas  de filet de sécurité pour le prix du sucre», dit Erwin Boonen.

Raffinerie Tirlemontoise: Erwin Boonen revient sur la dernière campagne et envisage celle à venir

Betteraves

La 185e campagne betteravière de la Raffinerie Tirlemontoise (RT) a pris fin mi-janvier, après 103 jours de campagne, une durée un peu plus courte que la moyenne.

Joseph Cleiren, Judith Braconnier et Vincent Demanet rencontreront les planteurs wallons lors de diverses réunions durant tout le mois de février.

Rencontre avec des représentants du syndicat betteravier RT: «Si on va au point de rupture, la négociation n’est plus possible»

D. Jaunard

Betteraves

La betterave : stop ou encore ? C’est la question qu’on se pose dans de nombreuses fermes avec plus ou moins de conviction depuis plusieurs mois. Prix non rémunérateur, complexité des contrats, exigences démesurées, outil vieillissant… autant d’éléments régulièrement soulevés par la profession et sur lesquels Judith Braconnier, secrétaire de l’Association des Betteraviers wallons (ABW), Joseph Cleiren, président de la Confédération des Betteraviers Belges (CBB) et Vincent Demanet, président de la Fédération des Betteraviers Wallons RT (Fédé RT) et vice-président du Coco Hesbaye s’expriment en trio.

Depuis la disparition des quotas de production et des prix minimum du sucre (et donc aussi de la betterave) fin 2017, la rentabilité et par conséquent l’attractivité de la culture betteravière se sont effondrées.

Avenir de la betterave: la Confédération des betteraviers belges appelle l’industrie sucrière et les pouvoirs publics à réagir

Betteraves

La dernière campagne betteravière laisse une fois de plus un goût amer aux planteurs, constate la Confédération des betteraviers belges (CBB) dans un communiqué. Le rendement de la campagne 2021-2022 a atteint environ 85 tonnes de betteraves par hectare à 17ºZ de sucre pour la Raffinerie Tirlemontoise et 78 t/ha à 17,10ºZ pour Iscal. C’est le rendement le moins bon des dix dernières années !

En cas d’achat de produits phyto, les fiches «zones tampon» à disposition

Cultures

Protect’eau a mis à jour ses fiches zones tampon. Celles-ci ont été créées pour aider les agriculteurs à trouver l’information rapidement. Elles compilent, par culture, la liste des produits agréés et la largeur de la zone tampon à respecter en fonction de la technique de réduction de la dérive utilisée.

Le NEPG exhorte les producteurs à effectuer une analyse précise de leurs coûts de production avant de signer leurs contrats.

NEPG: les meilleurs prix des contrats couvriront-ils la demande croissante de pommes de terre dans le futur?

pommes de terre

Tous les intrants ont vu leurs prix augmenter au cours des derniers mois, de l’énergie aux engrais, en passant par les produits phytosanitaires et les prix des matériaux de construction, mais aussi celles machines et des pièces de rechange ! Non seulement les coûts de location d’un hectare de terre ont augmenté, mais les « terres à pommes de terre » sont parfois introuvables !

Les techniques de désherbage et de protection des cultures sont en forte et rapide évolution. C'est particulièrement important pour les cultures maraîchères.

De la plantation jusqu’à la vente: faire face au coût de l’énergie en maraîchage

Maraîchage

Les fermes maraîchères restent dépendantes d’achats énergétiques pour produire en plein air et sous serre, pour protéger les cultures (désherbages, soins…), pour conserver les légumes avant leur commercialisation et ensuite pour les transporter.

Le choix variétal proposé par les semenciers a déjà bien évolué lors des dernières années.  Les données climatiques récentes sont intérgrées dans les conseils  en fonction de la région de culture.

Maraîchage: produire en tenant compte de la modification climatique

Maraîchage

Sur base d’observations menées sur une trentaine d’années, nous pouvons penser que les cultures liées à la production de biomasse seraient moins freinées par l’évolution climatique que les espèces produisant des grains.

De gauche à droite, Tom Seconde et Jeff Merckx font partie de l’équipe des instructeurs  maraîchers

Molenbeek, l’agriculture entre bitume et béton

Maraîchage

L’insolence claire du temps, les bruits qui l’envahissent comme on entre dans une pièce pour y délivrer une ardeur. Molenbeek la bigarrée, son canal, il fuit, langoureux, un grain de silence. Le regard des maisons, le linge qui danse, les échos de la vie. Et rien d’autre.

Pour Mathieu et Pierre-Henri le purin d’ortie peut offrir une solution qui tient la route si on travaille sur les synergies et qu’on raisonne correctement son positionnement.

Le purin d’ortie: pas une solution miracle mais une solution d’avenir!

Cultures

À Sombreffe, Mathieu Devos et Pierre-Henri Beguin produisent du purin d’ortie. Cette solution alternative aux effets fertilisants mais également fongicides et insecticides est le fruit de plusieurs années de recherche.

Comment évoluera l’agriculture wallonne?

J.V.

Economie

Depuis 1932, année de naissance du Sillon Belge, l’agriculture wallonne a connu de nombreuses révolutions : apparition des tracteurs, déploiement de la traite robotisée, développement de la culture du maïs, naissance du bio, apparition et disparition des quotas laitiers et sucriers, arrivée de races bovines françaises, ouverture sur les marchés mondiaux…

François Francotte et Jean-Louis Lefebvre espèrent bien devenir des spécialistes des pâtes.

Belpasta: de la semoule, de l’eau et beaucoup de minutie!

D. Jaunard

Céréales

Deux amis, la volonté de proposer un produit fini, des recherches et de la formation, de la semoule de blé dur, de l’eau et pas mal d’ajustements… Tout cela donne Belpasta et ses sept types de pâtes sèches disponibles depuis peu dans une trentaine d’épiceries et magasins locaux.

Au sud du Sillon Sambre et Meuse, il est indispensable de choisir des variétés  de précocité telle qu’elles puissent être récoltées à un stade de maturité  proche de l’optimum, soit entre 32 à 36 % de matière sèche.

Quelles variétés de maïs fourrage retenir au sud du Sillon Sambre-et-Meuse?

Maïs

Le Cipf et le Cpl-Vegemar collaborent à l’étude des variétés de maïs les plus adaptées aux régions agricoles du sud du pays, dans un réseau spécialement dédié à cet effet. Plus de quarante hybrides très précoces à demi-précoces ont ainsi été évalués l’an dernier, avant d’être comparés avec les résultats des années antérieures. En voici la synthèse, pour un choix variétal optimal ce printemps.

Certains pays comme la Finlande, l’Autriche, Chypre, la Lettonie ou l’Estonie ont, eux,  vu le risque d’utilisation des pesticides augmenter.

Net recul de l’utilisation de pesticides en Belgique

Cultures

« Dans le rapport dernier d’Eurostat concernant les chiffres clés de la chaîne alimentaire européenne pour les domaines de l’agriculture, l’alimentation et l’environnement, la Belgique se positionne de manière très positive pour sa gestion du risque lié à l’utilisation des pesticides », constate le ministre fédéral de l’Agriculture, David Clarinval