Colza à 2 feuilles et colza au stade cotylédons, levée décalée en fonction de l'humidité du lit de germination.

Colza d’hiver: surveillez les altises dès la levée!

Cultures

Matière sèche du maïs fourrage: toutes les récoltes peuvent être planifiées

Maïs

Les conditions climatiques de la dernière semaine ont permis un progrès du maïs ensilage de l’ordre de 2 à 3 % de matière sèche en moyenne en Ardenne.

Partout en Wallonie et vu les fortes progressions encore enregistrées la semaine passée,  le risque de récolter certaines parcelles à surmaturité est important  dans bien des fermes, alerte le Centre pilote maïs.

Évolution de la matière sèche du maïs fourrage: les récoltes battent leur plein!

Maïs

Les conditions climatiques de la dernière semaine ont permis une bonne progression de la maturité du maïs fourrage, de l’ordre de 3 à 4 % de matière sèche partout en Wallonie.

En plusieurs endroits, la situation est telle que les récoltes  doivent être envisagées sans tarder !

Évolution de la matière sèche du maïs fourrage: maturité quasi générale sur tout le territoire!

Maïs

Les conditions climatiques caniculaires de la dernière semaine ont permis une progression exceptionnelle de la maturité du maïs fourrage de l’ordre de 5 à 6 % de matière sèche partout en régions favorables de Wallonie. Parfois, des progressions plus importantes encore sont observées sur sable en Campine, avec jusqu’à 7 points de maturité en plus, en moyenne, sur la semaine. Du jamais vu depuis que ces suivis ont été mis en place…

« La Raffinerie Tirlemontoise souhaite être un acteur solidaire des agriculteurs  et s’inscrit à leur côté dans la préservation et le développement  de la biodiversité », explique Sylvie Decaigny.

Planteurs et raffinerie s’associent pour favoriser la biodiversité fonctionnelle

J.V.

Betteraves

Une fois n’est pas coutume, la Raffinerie Tirlemontoise vient de lancer un projet dédié non pas à la betterave sucrière (ou, du moins, pas directement), mais bien à l’étude de la biodiversité fonctionnelle et aux moyens les plus adéquats de lui offrir le gîte et le couvert. À cet effet, pas moins de 25.000 m² de bandes fleuries ont été implantés en bordure de parcelles betteravières, en collaboration avec le Cra-w et une vingtaine de planteurs.

Les exportations de céréales d’Ukraine presque aux niveaux d’avant-guerre selon Washington

Céréales

L’Ukraine est en passe d’exporter presque autant de céréales en août qu’avant l’invasion russe, selon des chiffres rapportés le 23 août par un haut responsable américain.

Le jaunissement du feuillage doit systématiquement attirer notre attention.

Acariens tétranyques: des attaques plus ou moins fréquentes en serres maraîchères

Maraîchage

Les acariens tétranyques, dont Tetranychus urticae, attaquent fréquemment les concombres, les melons et les fraises en serres maraîchères. Les attaques d’acariens sur d’autres cultures comme la tomate sont moins fréquentes, mais quand elles surviennent les dégâts peuvent être impressionnants.

Intervenant peu avant la récolte, le défanage est une étape cruciale  qu’il convient d’effectuer avec soin, en optant pour la méthode adéquate.

Mécanique, électrique, thermique… le défanage se réinvente!

J.V.

pommes de terre

Pour la troisième année consécutive, la Fiwap et le Groupement wallon des producteurs de plants de pommes de terre organisaient une démonstration de techniques alternatives de défanage en (plants de) pommes de terre. En effet, l’avenir étant à la réduction d’usage des défanants chimiques, il convient d’expérimenter et d’adopter progressivement de nouvelles techniques en vue de réussir cette étape cruciale, notamment pour la maîtrise des calibres et viroses.

Pa rapport à l’année dernière, le maïs ensilage possède  entre trois et quatre semaines d’avance selon les situations.

Évolution de la matière sèche du maïs fourrage: des contrastes nets entre régions, villages et parcelles

Maïs

Pour s’assurer de disposer d’un ensilage de maïs de qualité, il est primordial de ne pas échouer à l’ultime étape qu’est la récolte. Le stade de maturité optimal qui permet de remplir cet objectif se situe entre 32 et 35 % MS.

Au total, 25 navires chargés de céréales ont déjà quitté les ports ukrainiens depuis  la signature d'un accord par Kiev et Moscou sous égide de l'Onu et de la Turquie.

Les cours des céréales et oléagineux faiblissent en Europe et aux États-Unis

Végétaux

La folie haussière des matières premières agricoles, dont les prix ont battu des records avec la guerre en Ukraine, semble faiblir : les cours du blé, du soja ou encore du colza ont marqué une baisse ces derniers jours, notamment car les exportations de blé russe s’annoncent pléthoriques.

La surface dédiée aux pommes de terre a reculé mais la hausse des rendements a permis de limiter  le recul de la production.

Les grandes cultures en 2021: de bons niveaux de production, malgré la météo

Cultures

Vue de la plateforme de Dorinne où ont été mises à l’épreuve de nombreuses variétés de colza,  dont certaines sont disponibles pour les semis à venir.

Quelques recommandations, à observer tout au long de la saison, pour réussir la culture de colza d’hiver

Colza

L’heure est bientôt aux semis de colza… bien que la sécheresse actuelle puisse venir quelque peu perturber le calendrier agricole. Néanmoins, il convient de donner à la culture toutes ses chances de réussites. C’est pourquoi le Cepicop livre ses conseils et recommandations, auxquels sont jointes les listes des variétés disponibles.

Colza d’hiver: une excellente récolte 2022 avec des prix exceptionnels!

Colza

Après des semis plus tardifs qu’habituellement, le colza d’hiver a bénéficié de conditions météorologiques favorables : humidité favorisant la levée, ensoleillement exceptionnel durant la floraison et pluies de juin contribuant au remplissage des graines. Cela a contribué à obtenir des rendements d’un très bon niveau, qui n’avaient plus été enregistrés depuis plusieurs années. Il en va d’ailleurs de même des prix, atteignant des records, jamais observés auparavant.

France: des vendanges précoces, dans l’espoir d’un «joli» millésime

Viticulture

Les vendanges 2022, qui ont déjà débuté dans l’Hérault ou en Haute-Corse, s’annoncent une nouvelle fois précoces, placées sous le signe d’une sécheresse historique qui pourrait entamer le potentiel d’un millésime annoncé prometteur.

Pour la commission, il est fondamental que l’UE participe à couvrir le déficit de production pour faire face à la pénurie mondiale de blé et ainsi faire baisser les prix même si elle reconnaît « qu’autoriser ces dérogations n’est pas un choix parfait ».

Jachères et rotation des cultures : nouvelle dérogation pour 2023

Cultures

Malgré les réticences en son sein, la commission a décidé de prolonger d’une année (en 2023) les dérogations accordées aux règles de la rotation des cultures et de l’utilisation des jachères.

La récolte de pommes belge accuse un recul par rapport à l’année dernière,  contrairement aux poires qui voient leur production légèrement augmenter.

Pommes et poires en Belgique: une offre correcte avant d’affronter les défis futurs

Cultures

Cette année, les fruiticulteurs belges devraient produire 219 millions de kg de pommes, soit un recul de 12,2 % par rapport à l’année dernière. Du côté des poires, 367 millions de kg devraient être récoltés, soit une hausse de 3 % en un an.

Vendanges au domaine de la Bouhouille à Blégny.

Des pistes pour préparer la viticulture de demain avec le projet EMRWINE

Viticulture

Grêle, sécheresse, inondations… Le climat est devenu un enjeu majeur pour les agriculteurs en général, et pour les viticulteurs en particulier. Tous peuvent perdre une année d’efforts en quelques minutes. En Belgique, le projet EMRWINE propose quelques pistes pour développer des pratiques durables.

Betteraves sucrières: les maladies foliaires toujours présentes

Betteraves

Chaque semaine, la présence de maladies foliaires est observée dans les champs du réseau d’avertissement de l’Irbab. Le nombre de champs ayant atteint le seuil de traitement pour 1 des 4 maladies foliaires cette semaine n’a pas fort progressé depuis la semaine dernière. La cercosporiose, la rouille, l’oïdium et dans une moindre mesure la ramulariose sont présents sur les parcelles de betteraves.

Pour le monde agricole, la fête des Moissons, c’est un peu l’occasion de croiser  ses préoccupations d’aujourd’hui avec des images de tradition.

L’agriculture d’aujourd’hui et de demain en débat à la fête des moissons, à l’abbaye de Bonne Espérance

Cultures

Marier tradition et modernité sera le fil rouge de cette 27è  édition de la Fête des moissons organisée à l’Abbaye de Bonne Espérance, le week-end des 20 et 21 août. Pour le monde agricole, c’est un peu l’occasion de croiser ses préoccupations d’aujourd’hui avec des images de tradition.

«Encore trop tôt pour déterminer si la sécheresse sera reconnue comme calamité»

Cultures

Il n’est pas exclu que la sécheresse qui sévit en Wallonie, frappant durement certaines exploitations agricoles du sud du pays, soit prochainement reconnue comme calamité agricole, mais c’est encore prématuré à ce stade, a indiqué le ministre wallon de l’Agriculture, Willy Borsus, vendredi dans le cadre de la Foire agricole de Libramont.

Les chasseurs demandent une meilleure régulation des corvidés

Cultures

Le Royal Saint-Hubert Club de Belgique, qui se présente comme la fédération des chasseurs en Belgique, dénonce les «dégâts anormaux» occasionnés par les corvidés (corneilles, pies, corbeaux freux, choucas) en Belgique et demande que ces oiseaux, protégés en Wallonie, puissent être davantage «régulés».

De gauche à droite: Stany de Wouters, agriculteur à Anhée; André Demaupeou, stagiaire auprès de Farm for Good; Jean-Pierre Deru, éleveur à Berneau; Clotilde de Montpellier, agricultrice à Havelange; et Gautier Aubry, agronome.

Objectiver les pratiques agroécologiques grâce à un outil développé par et pour les agriculteurs

Cultures

Farm for Good, c’est avant tout une rencontre entre plusieurs agriculteurs désireux de se tourner vers un nouveau modèle, celui de l’agroécologie. Une démarche qui leur demande plus ou moins d’efforts selon les spécificités de leurs fermes mais qu’ils comptent réussir en s’accompagnant les uns et les autres. Pour ce faire, ils ont créé un outil permettant d’évaluer la performance agroécologique de leurs pratiques : la boussole ABC.

Le cheptel bovin total a diminué de 25.000têtes (-1,1%), soit un recul relativement léger.

Moins d’animaux, moins de pommes de terre, moins de lin... mais autant de fermes

Economie

L’année 2021 se caractérise par la bonne santé globale des cultures céréalières, et plus particulièrement du froment et de l’épeautre, alors que les surfaces dédiées aux pommes de terre et au lin accusent un certain recul. Quant aux animaux d’élevage, la taille des cheptels bovins et porcins s’affiche en léger recul tandis que les volailles frôlent le statu quo.

Pour Jérôme Breton, il est tout à fait possible de travailler main dans la main  et d’utiliser intelligemment les ressources qui s’offrent à nous.

Biométhane du Bois d’Arnelle: du gaz wallon dans nos maisons!

Cultures

Depuis presque deux ans, plusieurs dômes ont pris place dans les campagnes des Bons-Villers, en Hainaut. Ces bâtiments à l’architecture particulière sont l’œuvre de Jérôme Breton, administrateur délégué de Biométhane du Bois d’Arnelle. Ils produisent du gaz vert utilisé par environ 3.000 ménages de la région.

La mise en œuvre d’une stratégie de diversification peut, notamment, entraîner une amélioration de la productivité,  de la biodiversité et de la fourniture de différents services écosystémiques.

La diversification des cultures, un levier majeur pour soutenir la transition agro-écologique de nos systèmes agroalimentaires

Cultures

Le projet DiverImpacts a pour objectif d’étudier l’ensemble des bénéfices et des potentialités qu’offre une plus grande diversité d’espèces au sein de systèmes de cultures. En effet, cette diversification apparaît comme une solution clé pour le développement d’agro-écosystèmes multifonctionnels moins gourmands en intrants.