La seule solution aurait été de planter beaucoup moins. Cependant, les champs étaient déjà loués, les contrats signés, les plants de pommes de terre étaient déjà achetés ou livrées,
 et les plantations ont commencé à la fin du mois de mars, la plupart du temps trop tard 
pour réduire suffisamment les surfaces.

NEPG: une réduction probable des enblavements de 5% malheureusement insuffisante

pommes de terre

Coronavirus: 100 kilos de pommes de terre = 1 euro

pommes de terre

La crise du coronavirus pèse sur le prix des pommes de terre qui n’ont quasi plus de valeur. Ainsi, 100 kilos de pommes de terre valent désormais 1 euro, un prix historiquement bas.

Certaines productions agricoles sont impactées par la crise sanitaire. C’est notamment le cas du secteur de la pomme de terre qui a enregistré au cours de ces dernières semaines un gros ralentissement de sa transformation et de l’exportation des produits à base de pomme de terre. Nos agriculteurs font face à d’importants stocks qui sont bloqués dans leurs exploitations.

Stocks agricoles et dons aux associations caritatives: une cellule pour faire le lien entre agriculteurs et associations

pommes de terre

Depuis toujours sensibilisée par les pertes agricoles et le gaspillage alimentaire, l’Union des Agricultrices Wallonnes avait fait de cette problématique non seulement son fil rouge mais aussi l’objet de son congrès en 2015. De ses réflexions, il est ressorti qu’au-delà de leur fonction nourricière, ce sont les agriculteurs et agricultrices qui peuvent être à la fois des acteurs et le moteur de la lutte contre ce problème tout à la fois éthique, économique, social et environnemental. Le don de produits aux associations caritatives ainsi qu’aux banques alimentaires peut faire partie de la solution et s’organiser au départ de nos exploitations agricoles.

Il n’est pas facile de dégager des conclusions sur l’ampleur des stocks au 1
er
 avril, vu le trouble jeté par le Covid-19. Les chiffres confirment cependant la domination absolue de Fontane et la quasi disparition de Bintje dans les hangars de fin de saison.

Stocks de pommes de terre au 1er avril: la pandémie du Covid-19 sème la confusion!

La Une

Quelque 40 % de la récolte initiale étaient encore en stock au 1er avril, soit 1,71 million de tonnes (Mt), dont 540.000 tonnes libres. Domination absolue de Fontane, Bintje se dégage.

Les plantations se succèdent à vive allure...

Les plantations de pommes de terre, achevées à plus de 90% dans le pays

pommes de terre

Les plantations se sont poursuivies ces derniers jours, parfois jour et nuit. Néanmoins, certains producteurs pour le marché du frais et/ou en bio, attendent encore.

D’énormes incertitudes planent déjà sur la saison prochaine dont les plantations devraient se terminer pour la fin de ce mois.

Covid-19 – Le secteur de la pomme de terre évalue ses pertes potentielles à 125 millions d’euros!

Covid 19

Sur la base des volumes disponibles au 1er avril – 1,71 million de tonnes, dont 1,17 million sous contrat, et 540.000 t libres – Belpotato.be chiffre le dommage maximal de la crise à 750.000 t de pommes de terre, pour une valeur de 125 millions d’euros.

Début de semaine, les plantations prévues pour cette année étaient réalisées à plus de 50
%.

Les plantations de pommes de terre progressent à un rythme soutenu!

pommes de terre

Les chantiers ne chôment pas sous des conditions encore (ou à nouveau) très sèches.

En ce milieu de semaine, la Fiwap estime à 30 à 40
% la proportion des plantations déjà réalisées dans le pays.

Les plantations de pommes de terre progressent sur fond de «casse-tête» inédit

pommes de terre

Dans son dernier avis, la Fiwap met l’accent sur la mobilisation forte de toute la filière, alors que les plantations progrssent et que des informations relatives au nettoyage des hangars et matériels «contaminés» par le CIPC sont disponibles.

Les plantations de hâtives progressent bien.

Pommes de terre: raisonner les densités de plantation!

pommes de terre

Des plants plus fins ou plus épais dans un même calibre. À bien contrôler pour ajuster la densité !

La France aussi prône la pondération sur les plantations de ce printemps.

Covid-19 - La filière française de la pomme de terre met aussi en garde également contre une surproduction

Covid 19

L’Union nationale des producteurs de pommes de terre en France invite à la modération des surfaces, face à un secteur de la transformation très impacté par la crise du Covid-19.

Les plantations ont commencé dans un climat particulièrement anxiogène!

Le secteur de la pomme de terre dans la tourmente: Belpotato.be tire la sonnette d’alarme!

Covid 19

«Réduire les surfaces, c’est évidemment plus facile à dire qu’à faire», relève la Fiwap.

Réduire les surfaces en pommes de terre, ce printemps: pas si simple!

pommes de terre

Les appels aux réductions des surfaces se multiplient dans les pays producteurs du nord-ouest européen.

Plants de pommes de terre: les conseils du Carah pour le bon démarrage de la culture

pommes de terre

La réussite de la production commence dès l’arrivée des plants à la ferme. Une matière première précieuse à contrôler, conserver et préparer avec minutie !

Fertilisation de la pomme de terre: les points d’attention pour raisonner les apports

pommes de terre

Les besoins en minéraux d’une production de pommes de terre sont partiellement fournis par la richesse du sol et par la minéralisation des apports organiques et des effluents d’élevage. Les engrais minéraux sont appliqués en complément garantir la satisfaction des besoins totaux Un éclairage par le Carah.

Selon Belpotato, les producteurs orientés vers la longue conservation seront certainement confrontés à des pertes importantes.

Le secteur belge de la pomme de terre est profondément secoué par la crise mondiale du Coronavirus

pommes de terre

Les mesures strictes de confinement ont un impact énorme sur les habitudes de consommation et de vente, notamment en ce qui concerne la pomme de terre. Cet impact est très variable pour les différents opérateurs de la filière, en fonction du produit et du canal de commercialisation. L’ensemble de la chaîne de valeur est donc affectée.

Certains préparateurs-emballeurs ont travaillé très intensivement pendant toute la fin de la semaine dernière pour assurer l’approvisionnement dans les commerces d’alimentation.

Pommes de terre: ruée sur les produits frais et transformés

pommes de terre

Alors que la demande en marchandise fraîche et en produits finis a évolué à la hausse, ces derniers jours, l’industrie de la transformation fait grise mine, n’échappant pas au contexte de l’épidémie de Covid-19.

Attention aux écarts de triage et aux repousses. Leur destruction est impérative dans le cadre de la prévention contre le mildiou!

Pommes de terre: météo et Covid-19 jouent les trouble-fête!

pommes de terre

Les conditions météorologiques récentes et l’épidémie du Covid-19 influencent inévitablement les marchés, note la Fiwap dans son avis du 17 mars.

Veillons à préserver la qualité des plants dès leur réception!

Pommes de terre: le plant arrive, mais on anticipe aussi l’automne…

pommes de terre

Alors que la réception de plants commence, on pense aussi au futur stockage.

« C’est demain ou après-demain qu’il faut penser à faire ses calculs et passer commande,  à la moisson il sera trop tard ! », dit Daniel Ryckmans.

Fin du CIPC: neuf points d’attention à considérer dès aujourd’hui!

pommes de terre

Lors des coins de hangar de la Filière wallonne de la pomme de terre (Fiwap), Daniel Ryckmans rappelait neuf points d’attention liés à la fin du CIPC et l’emploi de nouveaux antigerminatifs.

Au fil du temps, les cristaux de CIPC repassent en phase vapeur. Dans les bâtiments traités durant de nombreuses années, il risque de recontaminer les pommes de terre stockées même si elles n’ont jamais été traitées au CIPC.

CIPC: dans l’attente d’une limite de détection temporaire

pommes de terre

Lors des coins de hangar 2020 de la Filière wallonne de la pomme de terre (Fiwap), l’accent a particulièrement été mis sur les conséquences de l’après CIPC. Dans son exposé, Thomas Dumont de Chassart revient sur l’éventuelle approbation d’une limite résiduelle maximale temporaire (tLMR) du produit dans les bâtiments pollués et sur les actions à mettre en œuvre pour la réduire au maximum.

Il est évident que les producteurs qui ne cultivent pas en mode biologique peuvent aussi trouver un intérêt à cultiver des variétés dites robustes pour leur aptitude à garantir une qualité et un rendement corrects dans des conditions plus difficiles.

Pomme de terre et variétés robustes: un intérêt aussi pour les producteurs «conventionnels »!

pommes de terre

Il existe aujourd’hui une liste de 25 variétés de pommes de terre dites robustes. Un éclairage a été apporté sur celles-ci et la convention qui les promeut, lors d’une journée technique organisée il y a peu par le Centre pilote pommes de terre.

La surface en pommes de terre de consommation a augmenté de 6,5% dans les cinq principaux pays producteurs du nord-ouest de l’Europe. Attention à l’impact sur les prix à la production, si cette évolution perdure!

Les pommes de terre dans le nord-ouest de l’Europe: la prochaine campagne sera pleine de défis, dit le Nepg

pommes de terre

Les surfaces dédiées aux pommes de terre gonflent d’année en année dans les pays producteurs du nord-ouest de l’Europe. A ce rythme, les risques d’une pression sur les prix payés aux producteurs augmentent encore d’un cran.

Les marchés se montrent équilibrés, jusqu’ici, avec des cours libres proches des prix des contrats. Espérons que l’activité industrielle reste soutenue et que l’export continue de dégager de bons volumes!

Les stocks de pommes de terre au 1er février: à quelque 2,4 millions de tonnes, les volumes sont particulièrement élevés!

pommes de terre

Du 10 novembre au 1er  février, les marchés ont dégagé 22 % de la production initiale, soit près de 900.000 tonnes. Avec 2,4 millions de tonnes, les stocks belges sont les plus élevés jamais enregistrés, à ce stade, hormis février 2018. Au contraire d’Innovator, Challenger ou Bintje, Fontane semble être clairement réservée pour la fin de saison.

Le problème posé par ce virus Y et la nécessité de lutter activement contre sa dissémination dans les parcelles de nos régions est renforcé par le fait que l’on cultive essentiellement des variétés sensibles

Indispensable pour garantir la production de pommes de terre de consommation: coup d’œil sur la lutte contre le virus Yen production de plants!

pommes de terre

Transmis par des pucerons, le virus Y de la pomme de terre altère le rendement et la qualité des tubercules. Sa maîtrise requiert dès lors toute l’attention des producteurs de plants. Le Centre wallon de recherches agronomiques étudie cette problématique depuis de nombreuses années et propose des solutions aux multiplicateurs. Un éclairage a été apporté sur le sujet en décembre dernier par Jean-Louis Rolot, expert en la matière.

Vu l’augmentation continue des surfaces, les industriels se trouvent dans une situation plutôt confortable pour proposer leurs contrats, alors que la compensation des surcoûts supportés par les producteurs n’est pas au rendez-vous
!

Les plantations de pommes de terre attendues en hausse: vers la surchauffe dans le nord-ouest de l’Europe!

pommes de terre

Le Nepg s’attend à une nouvelle hausse des surfaces de pommes de terre dans les 5 pays (UE-04 + GB) membre de ce groupe. En cas de conditions de production normales cet été, le risque d’une surproduction sera très élevé, avec une pression sur les prix du marché libre, pour les producteurs.