Accueil Economie

Economie

Economie

L'info en continu Voir toute l’actualité en continu >

Abonnez-vous

Recevez Le Sillon Belge chaque semaine chez vous et bénéficiez d'un accès à tout le site : Articles, météo et cotations des marchés agricoles

Voir l'offre d'abonnement

«Les prix des céréales se maintiendront à des niveaux élevés»

L’impact de la guerre en Ukraine sur les marchés céréaliers est important depuis le début de l’invasion russe. L’Union européenne apparaît comme un des plus gros exportateurs mis à contribution pour suppléer les blés russes et ukrainiens. Côté prix, tout dépend de l’évolution de la demande, prévue en baisse par le cabinet d’études agro-économiques Tallage, bien que celui-ci estime que leurs niveaux resteront élevés jusqu’en 2022-2023.

Entre 2017 et 2021, la production de viande a augmenté de 3% en Belgique

Sur l’ensemble de l’année 2021, 1.845.000 tonnes de viande sont sorties des abattoirs belges, ce qui représente une augmentation de 3% par rapport à 2017. Une évolution qui diffère toutefois selon les races, les bovins enregistrant une baisse de 12% tandis que la quantité abattue de porcs a augmenté de 9%, conduisant la quantité de carcasses de porcs abattus à 1,4 million de tonnes en 2021, ressort-il d’une réponse du ministre wallon de l’Agriculture, Willy Borsus, à la députée libérale Caroline Cassart-Mailleux.

Un café-transmission, le 24 mars à Wavre

Un nombre alarmant de fermes disparaît chaque année en Wallonie. Et pourtant, il existe de nombreux jeunes agriculteur·trice·s désireux de reprendre une exploitation afin de lui donner un nouvel élan. Il existe aussi de nombreux fermiers en fin de carrière qui ignorent que le travail de toute une vie pourrait être repris et valorisé par un repreneur (autre que simplement pour le foncier).

Le choix des lecteurs

Pommes de terre NEPG: la guerre en Ukraine et l’explosion des coûts de production rendent les producteurs incertains

Suite à l’invasion russe en Ukraine, les marchés de la pomme de terre ont été quelque peu hésitants au cours des dernières semaines. Mais il n’y a pas de raisons pour que les prix d’achat libre ou les ventes de produits transformés dans l’Union européenne et à l’étranger changent beaucoup. L’activité de transformation dans la zone NEPG (North-Western European Potato Growers) est bonne et fonctionne au maximum des possibilités actuelles et les transformateurs ont besoin de pommes de terre !

Nutri-Score : harmonisation en vue

En attendant que la commission soumette, d’ici fin 2022, sa proposition sur le prochain système d’étiquetage nutritionnel sur les emballages, les six pays de l’UE promoteurs du Nutri-Score, dont la Belgique, ont déjà entamé un processus d’harmonisation de certaines procédures pour faciliter son déploiement.

Où s’arrêtera la hausse des prix des produits alimentaires?

L’Indice Fao des prix des produits alimentaires atteint un niveau record en février. La plus grande contribution à cette hausse est à mettre au compte des huiles végétales et des produits laitiers et les premières estimations indiquent des perspectives très favorables pour le maïs et le blé pendant le reste de l’année.