En élevage Blanc-bleu: sécuriser la fin de gestation pour un bon départ du veau

Bovins

En arrière plan, Patrick Mayeres et Natacha Perat lors de l’officialisation  de la candidature belge à Colmar.

Confrontation européenne Holstein: une candidature wallonne forte, portée par l’Awé et la Foire de Libramont

Bovins

79 ! C’est le nombre de jours qu’il reste avant la tenue de la Confrontation Holstein européenne dans les installations de la Foire de Libramont. Les petits plats seront donc mis dans les grands pour accueillir tout un secteur venu de part et d’autre de l’Europe pour fêter la génétique laitière la plus performante. Coup d’œil sur les coulisses de son organisation en présence de Natacha Perat (Foire de Libramont) et Patrick Mayeres (Awé).

«Avant les concours, on peut espérer mais jamais être sûr. Il y a beaucoup de préparation et d’investissement mais si la vache vêle mal, développe une mammite la veille du concours ou boite ce jour-là, tout est foutu», dit Jonas Pussemier.

L’opportunité de se confronter et d’échanger avec les ténors de la génétique

Bovins

Dans le cadre de la Confrontation européenne Holstein 2019, quatre éleveurs Holstein belges ouvriront les portes de leur ferme. Parmi ceux-ci, Eddy et Jonas Pussemier de l’élevage Bois Seigneur Holstein pour qui recevoir des visiteurs du monde entier et partager avec eux leur passion pour la génétique est un véritable honneur et une réelle opportunité. Jonas nous en dit plus sur la préparation de ces événements.

Catherine Pycke, nouvelle présidente de la CBL.

Catherine Pycke élue présidente de la CBL

Bovins

Le Conseil d’administration de la CBL a élu Catherine Pycke comme président en succession de Luc Van Impe.

La Ferme de la Sablonnière trait 180 laitières.

Un Gaec pour mieux valoriser son lait et partager les responsabilités

Bovins

Antoine Philippe a travaillé pendant neuf ans comme salarié au sein de la ferme La Sablonnière avant d’en devenir l’un des copropriétaires. Devenu agriculteur à part entière, il forme avec six autres associés un GAEC, une structure qui permet aux partenaires de travailler comme une entreprise familiale.

Que l’on soit en salle de traite ou en traite robotisée, il est impératif de maintenir ses installations propres et d’entretenir son matériel de manière dynamique.

Mammites: identifier les germes pour un traitement adapté à chaque animal

Bovins

Bien qu’il soit très difficile de s’en défaire, la mammite est la maladie dont on dispose le plus de données. Celles-ci montrent qu’elles sont principalement dus à trois pathogènes dominants. Il convient dès lors de les identifier pour établir un plan de prévention adapté à sa ferme et à ses lots d’animaux.

Une nouvelle structure, la « Blanc-Bleu Belge Promotion asbl »,  fera la promotion de la race B-BB auprès du grand public.

Organisation du Herd-Book Blanc-Bleu Belge: rien ne change pour les éleveurs wallons!

Bovins

Comme vous l’avez lu ou entendu dernièrement, des changements ont été opérés dans la structure du Herd-Book Blanc-Bleu Belge asbl. Focus sur les répercussions.

Ce qui est particulier à cette étable, c’est le large couloir central  qui coupe l’étable en son milieu.

Traire à 300 à l’heure dans le Flevoland (Pays-Bas)

Bovins

La famille Van Overbeek a construit, l’an dernier, à Zeewolde, dans le Flevoland, aux Pays-Bas, l’une des étables à logettes les plus modernes du Benelux. Toute partie d’étable ou d’équipement a été pensée et réfléchie pour faciliter le travail, tout en faisant attention à l’économie d’énergie.

La Belgique compte actuellement 6 foyers de tuberculose bovine déclarés en 2018.

Tuberculose bovine: nouvelle législation en 2019-2020

Bovins

Les dispositions relatives à la lutte contre la tuberculose bovine, qui devaient initialement entrer en vigueur en 2018-2019, ne seront finalement applicables que pour la campagne 2019-2020.

La Parthenaise pour atteindre un marché de niche très rémunérateur

Bovins

Pour la première fois, la Parthenaise était à l’honneur au Space à Rennes. L’occasion pour l’Organisme de sélection de mettre les petits plats dans les grands et de proposer outre un concours national, une visite d’exploitation. Cap sur le Gaec Montpiron tenu par la famille Guerlais, à La Meilleraye-de-Bretagne. L’exploitation a pu faire évoluer son cheptel grâce à la transplantation embryonnaire.

Le prix du lait, loin de couvrir les coûts de production

Bovins

De gauche à droite, Fabien Duprat, Alexis Vallet et Bertrand Duprat, les trois associés ont chacun un rôle bien spécifique au sein de leur groupement agricole d’exploitation en commun: l’élevage et la biométhanisation, l’agriculture de conservation, le photovoltaïque, la commercialisation et les développements futurs.

En visite au Gaec de Laschamp, dans le Puy-de-Dôme: trois associés, la Blonde d’Aquitaine et l’énergie verte

M. de N.

Bovins

Ouvert sur le monde et à l’avant-garde des nouvelles technologies propres, ce groupement d’exploitation en commun mène quatre activités en étroite interaction : élevage bovin, cultures, biométhanisation et photovoltaïque. Une rencontre réalisée dans le cadre du Sommet de l’élevage à Clermont-Ferrrand.

Rainer Lentz a investi dans une unité de séchage de foin pour produire un lait de qualité différenciée, un meilleure fourrage mais aussi améliorer la santé  et la longévité de ses animaux.

Sécher son foin en grange, une pratique qui demande à se spécialiser dans la récolte et le type de prairie à cultiver

Bovins

Pour ses portes ouvertes, Agra Ost s’est invité chez Rainer et Evelyne Lentz au Birkenhof (Amblève), une ferme laitière biologique qui dispose d’un séchoir de foin. L’occasion pour Fourrages Mieux de faire le point sur la technique et ce qu’elle nécessite.

Feu vert de l’UE pour la renégociation du contingent d’importation de bœuf américain «sans hormones»

Bovins

La Commission européenne a reçu le feu vert du Conseil de l’UE pour négocier l’allocation spécifique aux États-Unis, qui le réclament, d’une partie du contingent d’importation communautaire en franchise de 45 000 tonnes de viande bovine de haute qualité « sans hormones ».

Se donner les moyens de répondre aux défis de demain

Bovins

Fin août, la famille Piront organisait une journée portes ouvertes pour son nouveau site d’exploitation à Eibertingen (Amblève). Production bio liée au sol, pâturage, bien-être animal, facilité du travail et smart farming… tout a été mis en œuvre pour permettre à Sébastian de pouvoir à terme traire seul les 140 laitières. L’initiative a attiré la foule. Près de 2.000 personnes se sont déplacées ! Gerhard, Sebastian et Johann étaient comblés !

Erwin Schöpges, président de l’Emb  (à gauche), et Guy Franck, président  du Mig, s’attellent à défendre les intérêts des producteurs laitiers depuis  de nombreuses années déjà.

Le Mig célèbre 10 ans de défense des éleveurs laitiers

J.V.

Bovins

Fondé par quelques agriculteurs de la Communauté germanophone, rapidement rejoints par des collègues de Wallonie et Flandre, le Mig célèbre cette année son dixième anniversaire.

Pour Marie-Line Boinon, le bien-être de l’animal passe par une ration de qualité.

Produire de la viande à l’herbe, c’est laisser le temps aux animaux de pousser!

Bovins

Produire de la viande uniquement à l’herbe nécessite de la volonté et de la technicité. Marie-Line Boinon, forestière de formation, est la première chez nous à s’y être essayé avec succès. Si actuellement elle réoriente sa production, elle nous explique le cheminement d’une trentaine d’années de pratique.

En phase chronique, la besnoitiose provoque, entre autres, un épaississement de la peau appelé « peau d’éléphant » et entraîne des dépilations sévères

La Belgique est indemne de Besnoitiose, mais poursuit sa veille

Bovins

Les Assises sanitaires de l’Arsia (ASA) sont à chaque édition l’occasion de faire le point sur les maladies à impacts économique et sanitaire, comme la besnoitiose. Comprendre sa gravité, la repérer et savoir s’en prémunir se justifient chez nous. Bien que la Belgique reste à ce jour une contrée non infectée.

Avec l’enregistrement obligatoire des antibiotiques dans Bigame, un benchmarking va pouvoir être réalisé et permettre ainsi aux éleveurs laitiers de comparer leurs pratiques.

Le secteur laitier enregistre désormais sa consommation d'antibiotiques

Bovins

Depuis le 1er octobre, les exploitations laitières qui ont adhéré au cahier des charges QFL sont obligées de faire enregistrer dans le système de collecte de données registre Bigame les antibiotiques utilisés dans leur élevage. Le secteur laitier rejoint donc les secteurs du porc, de la volaille et du veau de boucherie dont les exploitations enregistrent déjà leur consommation d’antibiotiques.

Grâce au moniteur de durabilité, le secteur bovin peut désormais fournir régulièrement  des informations sur l’évolution des efforts déployés par les exploitations pour produire  de la viande de manière durable.

Révision du standard Belbeef: l’abattage sans étourdissement désormais interdit

Bovins

Avec le nouveau standard Belbeef, le secteur de la viande bovine offre des garanties aux consommateurs par rapport au bien-être animal, à l'abattage avec étourdissement ainsi qu’à la durabilité et la traçabilité du produit.

La collecte de lait de l’UE a progerssé de 1,7
% en janvier-juillet, rn comparaison avec la même période en 2017. Elle devrait toutefois se tasser sur la deuxième partie de l’année.

Marché laitier européen: la sécheresse estivale et les perturbations commerciales inquiètent

Bovins

Des incertitudes pèsent sur le marché laitier européen : impact sur la production de la sécheresse estivale, Brexit, perturbations commerciales entre la Chine et les États-Unis notamment. La collecte de l’UE a progressé de 1,7 % sur les sept premiers mois de l’année mais devrait ralentir d’ici décembre. Une hausse de 0,8 % est attendue pour 2018, puis de 0,9 % pour 2019.

Ferme expérimentale de Bel Orient: une vision d’avenir de l’élevage laitier où production et sol sont intimement liés

Bovins

L’ETI Group, groupe français bien connu chez nous de par une de ses trois filiales, Vital Concept, inaugurait fin septembre la ferme expérimentale de Bel Orient, en Bretagne. Une vision d’avenir axée sur trois pôles (élevage, alimentation et végétal) où bien-être animal, innovations et rationalisation des tâches sont le fil conducteur. Visite guidée.

Une délégation belge présente au Space pour initier des contacts entre éleveurs et  promouvoir la Confrontation européenne qui se tiendra à Libramont. Awé, éleveurs, juges de concours, foire de Libramont... tant de beaux ambassadeurs pour 2019.

Confrontation européenne holstein: dernière ligne droite pour Libramont 2019

Bovins

Présente au Space, une délégation de l’Association wallonne de l’élevage était là pour assister à la prestation de B. Toussaint et de J. Pussemier qui officiaient en tant que juges du Challenge France mais aussi pour promouvoir la confrontation européenne Holstein & Red Holstein qui se tiendra les 12 et 13 avril 2019 sur le site de la Foire de Libramont. Rencontre avec Marie-Ange Moureaux, porteuse du projet.

Jonas Pussemier, à gauche, et Bruno Toussaint, à droite, ont fait montre d’une belle  complicité et de professionnalisme pour juger le Challenge France.

Deux Belges pour juger le Challenge France au Space

Bovins

« Merci pour ce concours d’une qualité exceptionnelle ! » C’est sous une véritable ovation que Bruno Toussaint, juge international belge, a remercié les éleveurs, l’organisation du Space, la délégation belge, avant de désigner la grande championne du Challenge France Janna Cama du Bon Vent. Retour sur les impressions du jury belge qui a réalisé une prestation de haute volée au terme d’une très longue journée.

Lot de 4 génisses à Stéphane Pierrard & Bernardette Toussaint, Boussu-en-Fagne.

Expertise Blanc-bleu belge de la Fagne Namuroise

Bovins

La régionale de la Fagne namuroise a tenu son expertise de femelles et de taureaux le samedi 25 août, regroupant une cinquantaine d’individus. Les juges du jour étaient MM. Gillis et Crevits pour la commission officielle ; MM. de Bonhomme, Wautelet et Mailleux pour la non-officielle.