Accueil Bovins

Bovins

Bovins

La Montbéliarde revient en nombre à Libramont

Bovins Pour son 30e concours, le Herd-Book Montbéliard a connu un joli succès de participation. Quelque 80 animaux de qualité ont ainsi été présentés sous les yeux du juge Fabrice Cuenot, un éleveur français.
L'info en continu Voir toute l’actualité en continu >

Abonnez-vous

Recevez Le Sillon Belge chaque semaine chez vous et bénéficiez d'un accès à tout le site : Articles, météo et cotations des marchés agricoles

Voir l'offre d'abonnement

Pâturage des troupeaux laitiers: une pratique plus complexe qu’il n’y paraît

Durant la saison estivale, la gestion du pâturage constitue un réel défi pour les éleveurs laitiers, tant dans sa pratique que dans l’estimation de sa productivité. Néanmoins, de nouveaux outils voient progressivement le jour, pour faciliter leur travail mais aussi pour les guider dans leur prise de décision. Lors de la journée d’étude « De neuf au pâturage », organisée en mars dernier à La Reid, David Knoden (Fourrages-Mieux) en a présenté quelques-uns.

Le choix des lecteurs

Le Bœuf, une triple action surprenante!

Du 5 au 21 mai, aura lieu dans 165 boucheries wallonnes, la 3ème édition de la «Quinzaine du Bœuf», menée par l’APAQ-W, la Fédération HoReCa et la Fédération des Bouchers.

Sous l’angle de la viande bovine, le ministre chinois de l’Agriculture en visite chez la famille Devillers à Ligney

Comment ne pas s’intéresser à un marché potentiel de plus d’un milliard de consommateurs. La Chine attire toutes les convoitises. Notre pays n’est pas en reste, qui, fort d’un premier succès dans le secteur porcin, se verrait bien y prendre une part des exportations de viande bovine. La visite d’un élevage BBB en Hesbaye que viennent d’effectuer le ministre chinois de l’Agriculture et l’ambassadeur du géant asiatique en Belgique, sous la conduite du ministre Borsus, fait partie des multiples contacts qui peuvent mener au terme de plusieurs années à la signature d’accords commerciaux majeurs.

La Chine, un marché ô combien alléchant pour l’export de notre viande bovine, mais sous fortes contraintes sanitaires

L’amélioration du niveau de vie moyen en Chine et l’évolution des comportements alimentaires sont forcément source d’espoir auprès des pays en quête de débouchés pour leur production de viande bovine. Notre pays (voir notre reportage en page 6 et 7) n’est pas en reste et poursuit des contacts en ce sens. Mais la tâche est rude sur un marché très concurrentiel et parsemé d’obstacles.

Quelle que soit la race traite,le travail de sélection reste prédominant

C’est une tradition, à chaque assemblée, son exploitation ! Cette année, les éleveurs montbéliards ont mis le cap sur la Gaume et plus précisément à Habay-la-Vieille, à la Ferme de Mageroy. Jean-Marc Sizaire, l’exploitant, y trait annuellement quelque 150 laitières. Quelles soient Holstein, Montbéliardes ou croisées… Toutes ont des arguments à faire valoir. À l’éleveur de savoir en profiter.

Répondre aux attentes des clients de l’industrie laitière… sans grand bénéfice pour le portefeuille

Outre le respect de critères de base (qualité du lait, sécurité alimentaire…), les attentes des clients de l’industrie laitière se sont progressivement faites plus nombreuses, notamment sous l’influence des consommateurs et d’Ong. À charge de la filière d’y répondre. Comment ? Élément de réponse avec Renaat Debergh, administrateur délégué de la Confédération belge de l’industrie laitière (Cbl).