Accueil Animaux

La Covid-19 stimule les investissements dans la simili-viande

Les investissements dans les protéines alternatives ont connu une accélération significative au cours des 6 premiers mois de l’année.

Temps de lecture : 1 min

Durant le premier semestre de cette année, les investissements dans les start-up alimentaires innovantes (alternatives à la viande, aux produits laitiers, etc.) ont « déjà dépassé leur chiffre d’affaires total de 2019 », souligne la plateforme de capital-risque en ligne pour l’alimentation, AgFunder, dans un rapport publié le 18 août.

Avec 1,1 milliard de dollars de fonds levés (13 % du total), le secteur s’est hissé à la troisième place de l’« agri-food », allant de la biotechnologie aux applications de livraisons de repas.

« Les investissements dans les protéines alternatives et les technologies de « milieu de chaîne alimentaire » – logistique, traçabilité – ont connu une accélération significative », explique le fonds de capital-risque. « Ils sont soutenus par la menace de la Covid-19 sur la chaîne d’approvisionnement et son impact négatif sur l’industrie de la viande», affirme AgFunger.

A lire aussi en Animaux

Reprise de l’abattoir de Bastogne: 16 millions d’euros pour le redéploiement du site

Animaux Bernard Gotta (Viande Liège) et Marcel Peters (PEMA Group) investissent 16 millions d’euros dans la reprise de l’abattoir de Bastogne, ont-ils annoncé mercredi matin lors d’une présentation du projet en présence des autorités bastognardes et wallonnes. Le début des travaux est prévu pour 2024. Le projet comprend notamment le doublement de la surface des étables et la modernisation de la chaîne d’abattage.
Voir plus d'articles