Accueil Animaux

Abattoir de Bastogne: les repreneurs se retirent

En raison de la crise du coronavirus, la famille Swagers, qui s’était portée candidate pour la reprise de l’Abattoir de Bastogne, a annoncé qu’elle se retirait du projet.

Temps de lecture : 2 min

Une offre de reprise pour la totalité de l’outil bastognard (abattoir et marché couvert), appartenant précédemment à Qualibeef (ex-Veviba), avait été annoncée en décembre dernier par l’intercommunale Idelux, propriétaire du site, et le ministre wallon de l’Économie et de l’Agriculture, Willy Borsus. L’ensemble des conventions relatives à la reprise des installations avaient été signées le 9 avril par Charlotte et Jan Swaegers ainsi que par la Curatelle de la faillite de Qualibeef, Idelux Développement et Idelux Finances.

Ladite reprise ne pourra finalement avoir lieu en raison de la crise du coronavirus, a annoncé Idelux le 5 juin. « Malheureusement, la situation actuelle et les conditions difficiles liées à la crise du Covid-19 ne permettent plus aux deux parties de répondre aux conditions des conventions fraîchement signées », précise l’intercommunale. Les conventions liant les différentes parties ont été résiliées d’un commun accord.

Donner un avenir à l’outil

Le groupe Idelux ne baisse cependant pas les bras et annonce « vouloir relancer dès maintenant les démarches de recherche pour donner un avenir prometteur à cet outil ». De son côté, Willy Borsus souhaite réunir rapidement toutes les parties prenantes en vue d’atteindre rapidement cet objectif.

« Cet abattoir doit jouer un rôle central dans la filière de valorisation de la viande bovine. Il est par ailleurs situé à proximité d’un grand nombre d’exploitations bovines. Dans le contexte de crise que traverse le secteur, réactiver cet abattoir fait partie des leviers incontournables », insiste-t-il, tout en lançant un appel aux investisseurs intéressés.

A lire aussi en Animaux

Reprise de l’abattoir de Bastogne: 16 millions d’euros pour le redéploiement du site

Animaux Bernard Gotta (Viande Liège) et Marcel Peters (PEMA Group) investissent 16 millions d’euros dans la reprise de l’abattoir de Bastogne, ont-ils annoncé mercredi matin lors d’une présentation du projet en présence des autorités bastognardes et wallonnes. Le début des travaux est prévu pour 2024. Le projet comprend notamment le doublement de la surface des étables et la modernisation de la chaîne d’abattage.
Voir plus d'articles