Viande bovine: des équilibres difficiles à trouver

En France, les abattages de gros bovins ont rebondi de 11% par rapport à la semaine précédente, dont 8% pour les vaches laitières.  Les sorties de celles-ci sont même en hausse de +10% par rapport à 2019. Ce début d’afflux pourrait être lié  à la volonté affichée de réduire la production de lait.
En France, les abattages de gros bovins ont rebondi de 11% par rapport à la semaine précédente, dont 8% pour les vaches laitières. Les sorties de celles-ci sont même en hausse de +10% par rapport à 2019. Ce début d’afflux pourrait être lié à la volonté affichée de réduire la production de lait.

 La filière bovine fait face à un bouleversement de ses débouchés. La restauration hors-domicile (RHD) est toujours quasiment à l’arrêt. En France, les entreprises du commerce de gros spécialisées dans la RHD, qui assurent plus de 70 % de l’approvisionnement du secteur, affichent une perte de chiffre d’affaires comprise entre 80 et 90 % depuis le 15 mars. D’un autre côté, les ventes en GMS progressent et la consommation de viande hachée est soutenue. En l’absence de données de commerce extérieur, il reste cependant difficile de faire un bilan précis...

Cet article est réservé aux abonnés

Lire la suite de cet article ? Enregistrez-vous gratuitement et lisez 3 articles supplémentaires

Enregistrez-vous pour lire plus d'articles gratuitement
J'en profite

Je suis abonné au journal Le Sillon Belge:


j'ai déjà d'un compte en ligne
Je me connecte

Je n'ai pas encore activé mon compte en ligne
Je m'inscris

Le direct

Le direct