Le prix moyen du lait à la ferme dans l’UE en juillet dernier a atteint 34,2 c/kg, soit 33% au-dessus de son niveau de juillet 2016.

Marché laitier: les prix européens restent fermes

Bovins

Les efforts réalisés aux Pays-Bas pour la réduction des phoshates entraîne un certain dynamisme des abattages de vaches de réforme.

Un marché des femelles contrasté, mais mieux orienté qu’en 2016

Bovins

Les prix des vaches sont fortement remontés ces dernières semaines en Allemagne ainsi qu’aux Pays-Bas. Ils ont en revanche chuté en Irlande sous le poids de l’offre et de la baisse de la livre sterling. Les prix polonais sont restés stables, à un niveau toujours inférieur aux cotations d’Europe de l’Ouest, mais historiquement élevé pour le pays.

L’Ecole des jeunes éleveurs, c’est avant tout un endroit où les jeunes peuvent apprendre et échanger autour d’une passion commune.

Ecole européenne des jeunes éleveurs: Suisse, Allemagne au top, la Wallonie, 8e

Bovins

On ne parle plus de la Foire de Battice sans évoquer l’Ecole Européenne des jeunes éleveurs. Une fierté pour ses organisateurs qui voient nombre de jeunes passés par l’Ecole, cartonner lors de confrontations nationales ou européennes. Une 17e édition qui suscite toujours autant de passions chez les 124 participants, venus de 12 pays.

Les bovins s’alimentent essentiellement d’herbe et de co-produits issus de l’industrie agro-alimentaire que l’humain ne peut valoriser autrement.

Les ruminants, des affameurs de la population...vraiment?

Bovins

« Les ruminants, sont des affameurs de la population ! Ils rentrent en concurrence avec l’alimentation des êtres humains ». Voici l’une des critiques dont fait régulièrement l’objet l’élevage de ruminants et qui a donné lieu notamment au véganisme, un mouvement qui prend de l’ampleur et que le Professeur Frédéric Rollin (ULg) compare ni plus ni moins à une secte ! Et de remettre l’église au milieu du village sur base d’arguments purement scientifiques.

Ducarme veut limiter l’impact de l’arrêt de la CJUE sur le secteur agricole belge

Bovins

Le ministre fédéral de l’Agriculture, Denis Ducarme (MR), a demandé mercredi à l’Agence fédérale pour la sécurité de la chaîne alimentaire (AFSCA) d’étudier les pistes pour limiter l’impact sur les opérateurs agricoles d’une décision de la Cour de Justice de l’UE (CJUE), qui enjoint la Belgique de récupérer auprès d’eux 6,6 millions d’euros.

«Une plus grande transparence est souhaitable», estime Carlo Di Antonio à propos de l’abattoir d’Izegem

Bovins

«Une plus grande transparence au sein des abattoirs est souhaitable afin de garantir le respect du bien-être animal. Cette transparence se fera également au bénéfice d’un secteur souvent éclaboussé par des témoignages à charge», a réagi, mardi, le ministre wallon en charge du bien-être animal, Carlo Di Antonio.

Vache folle : la Belgique doit récupérer 6,6 millions d’euros auprès des agriculteurs

Bovins

La Belgique a été condamnée mercredi par la Cour de Justice de l’Union européenne (CJUE) à récupérer 6,6 millions d’euros d’aides qu’elle avait accordées entre 2001 et 2006 aux agriculteurs pour le financement de tests de dépistage des encéphalopathies spongiformes transmissibles (EST) - ou maladie de la vache folle - chez les bovins.

Ben Weyts impose la fermeture de l’abattoir d’Izegem

Bovins

Le ministre flamand du Bien-Etre animal, Ben Weyts, a ordonné la fermeture de l’abattoir d’Izegem, mis en cause pour le mauvais traitement qu’il réserve aux animaux. Le ministre a pris sa décision après une visite du service d’inspection du département du bien-être animal sur place, mardi matin. L’information a été confirmée par le porte-parole du ministre.

Dans de nombreuses régions, à l’image de la moisson des céréales à paille, la récolte des ensilages sera précoce cette année.

Maïs fourrage: la maturité en avance dans de nombreuses régions

Maïs

L’ensilage des variétés plus précoces est envisageable dès cette semaine en zone sablo-limoneuse du centre, en zone limoneuse ouest ainsi qu’en Campine hennuyère.

Les systèmes d’élevage basés sur le pâturage sont plus respectueux de l’environnement que les systèmes intensifs. C’est un atout de la Wallonie  à valoriser impérativement !

Ruminants et gaz à effets de serre: leurs émissions ne sont qu’une paille vis-à-vis de notre propre production de CO2!

Bovins

C’est dans l’air du temps, l’élevage bovin fait régulièrement – et injustement – l’objet de critiques virulentes de la part d’une partie de la population. Affameurs de la population, responsables en partie du réchauffement climatique… les attaques vont bon train ! Des clichés dont il est parfois bien difficile de se débarrasser. Frédéric Rollin, du département clinique des animaux de production (ULg), s’est attelé à séparer le bon grain de l’ivraie et notamment sur la question des émissions des gaz à effets de serre.

La filière laitière durable «Marguerite Happy Cow» se mue en coopérative

Bovins

Les prix du lait toujours nettement en dessous des coûts de production en 2016

Bovins

Les prix du lait n’ont pas permis l’an dernier aux producteurs laitiers belges de couvrir leurs coûts de production, selon une étude réalisée à l’initiative de l’European Milk Board (EMB) et de l’association de producteurs belges MIG. Les résultats de cette étude, actualisés pour 2016, ont été présentés à l’occasion de la Foire agricole de Battice (province de Liège).

Photo aérienne de l’entreprise VriesWoud KG. Les toitures ont été partiellement couvertes de panneaux photovoltaïques.

Des stages chez «de Vries»: 25 ans d’expérience en ex-Allemagne de l’Est

Bovins

Dans le cadre de stages à l’étranger, l’institut agricole et horticole de Torhout est en contact avec la famille de Kees de Vries, d’origine néerlandaise. L’exploitation Vrieswoud KG est gérée par Kees et son beau-frère Gerard Van Ginkel. L’occasion de savoir comment se porte l’agriculture dans l’Est de l’Allemagne.

Le concours des enfants, le coup de cœur assuré

P-Y L.

Bovins

Grande nouveauté sur les rings, sur le coup de samedi midi, les enfants d’éleveurs âgés entre 6 et 12 ans, se sont prêtés au jeu de la présentation d’animaux. Un challenge qu’ils ont pris très au sérieux. Pendant plusieurs jours, ils se sont attelés à préparer, bichonner et faire marcher leur veau afin de les présenter, comme le veut la discipline.

Merveilleux de Weves (Impérieux x Boro), prix d’honneur mâle de l’année, à Emile Quinet, Harsin.

Le National charolais remet le couvert à Libramont

Bovins

Toujours en marge du National Blanc-Bleu Belge, le National Charolais s’est tenu le 29 juillet et a rassemblé cinq éleveurs et quelque 55 animaux de qualité, soit une évolution positive par rapport à l’année dernière.

Majuscule de l’Herbagère (High Octane x Windbrook), championne des génisses, à l’ Herbagère-Moureaux, de Flavion.

Holstein: un retour timide mais remarqué

Bovins

Le 14e concours wallon Holstein a fait un retour timide le 28 juillet sur le ring de La foire de Libramont après un rendez-vous manqué l’an dernier. Quelque 42 animaux issus de 17 élevages se sont donc affrontés devant Jean-Philippe Duchange, un éleveur laitier installé en Normandie invité à venir juger l’événement.

Laptop (Haramis X Awaldo), Belgian Supreme Champion mâle, à Carl Mintjens, Oostmalle.

Vingtième National en Blonde d’Aquitaine

Bovins

Pour son 20e National, le Herd-Book Blonde d’Aquitaine se dit satisfait. Si le taux de participation était bien plus élevé que de coutume, la qualité des animaux présentés n’a pas été galvaudée.

Ganache du Fond de Bois (Grommit X Occupant), 1
er
 prix des génisses, à Jean-Pierre Monfort, Les Avins.

Les éleveurs Blanc-bleu fédèrent autour des rings de Libramont

Bovins

Il était attendu ! Le 29e Concours Spécial Blanc Bleu Belge de la Foire de Libramont s’est tenu le 29 juillet dans une bonne ambiance malgré le stress du national. Devant un public venu en masse, quelque 215 sujets ont été jugés par MM. Bernard, Scohiez, Wautelet et Ledoux. MM. Baudoin et Gillis officièrent en tant que membres suppléants.

Les éleveurs et les acheteurs  des 6 vaches grasses préparées spécialement pour la Foire.

Un concours de vaches grasses en marge du 25e National de la Limousine

Bovins

Comme à l’accoutumée, le National Limousin s’est tenu dans le cadre de la Foire. Une 25e édition qui a vu nombre d’éleveurs récompensés et qui fut accompagnée d’un concours de vaches grasses sur le stand du Herd-Book.

8229 (Hallez x Umo), 1er prix des petites génisses, à Jan Danhieux, Louveigné.

La Montbéliarde revient en nombre à Libramont

Bovins

Pour son 30e concours, le Herd-Book Montbéliard a connu un joli succès de participation. Quelque 80 animaux de qualité ont ainsi été présentés sous les yeux du juge Fabrice Cuenot, un éleveur français.

Lors de la récente foire de Libramont, René Collin a exprimé son 
engagement, avec le ministre de l’Environnement Carlo Di Antonio 
(à gauche sur la photo), de continuer à concilier les impératifs d’une 
politique environnementale ambitieuse et les contraintes économiques 
des exploitations agricoles. Cela, sous le regard du nouveau 
ministre président wallon Willy Borsus (à droite).

Plus qualitative, plus diverse et plus autonome, les priorités du ministre Collin pour l’agriculture

M. de N.

Economie

Inaugurant le village de l’agriculture wallonne à l’ouverture de la foire de Libramont, le 28 juillet dernier, René Collin, dont les compétences ministérielles ont été réaffirmées dans la nouvelle majorité régionale wallonne, a exprimé sa volonté de poursuivre et même de renforcer son action dans le sens « d’une agriculture plus forte ».

Il s’agit là d’une étape essentielle pour mieux valoriser notre patrimoine agricole et gastronomique.

Un pas de plus vers l’IGP Blanc-Bleu Belge!

Bovins

Le ministre wallon de l’Agriculture René Collin a signé, le jeudi 27 juillet, l’Arrêté ministériel officialisant la demande d’enregistrement par l’Union européenne de la dénomination « Viande de Blanc Bleu Belge » en qualité d’Indication Géographique Protégée (IGP).

Suivant l’évolution du nombre de tête de bétail, la SAU wallonne dédiée  aux prairies bio a augmenté de plus de 10 % en 2016.

Le bio séduit toujours plus d’agriculteurs

Elevage

Depuis plusieurs années, la filière bio wallonne tient une forme olympique et 2016 ne déroge pas à la règle. Une fois encore, le nombre d’exploitations et la SAU sous contrôle bio connaissent une croissance importante. La tendance est similaire du côté des animaux ; même le secteur porcin semble se redynamiser. Seule ombre au tableau, le nombre trop élevé de vaches allaitantes ne permettant pas de valoriser tout le cheptel dans la filière.

Daniel Coulonval présente la disposition de l’unité de biométhanisation : digesteur en haut, 2 cuves de stockage de digestat, en bas, un étang.  La photo représente l’injecteur des matières premières dans le digesteur.

La biométhanisation, voie de diversification dans la lutte contre la volatilité des prix

Bovins

En agriculture, lutter contre la volatilité des prix reste un défi majeur. Pour y parvenir, Daniel Coulonval, agriculteur à Viroinval voit deux possibilités: la vente directe et la valorisation des effluents d’élevage et des déchets d’origine agricole. Il nous présente ses installations, dont une unité de biométhanisation.

« Plutôt que d’allonger un bâtiment existant, préférez l’agrandissement par module, donc par l’ajout d’une étable supplémentaire », conseille Jean-Marc Pilet  par souci d’efficacité de ventilation.

Organiser son site d’exploitation, c’est déjà gagner en efficacité

Elevage

Gérer une exploitation laitière n’est pas chose aisée. Entre la traite, les soins aux veaux, le nourrissage du cheptel et la gestion du pâturage, l’éleveur ne sait parfois plus où donner de la tête. Dans ce contexte, organiser au mieux son site d’exploitation, en tenant compte du bâti existant et des constructions futures, générerait un gain de temps et d’efficacité d’autant plus important que le troupeau est grand.