L’Italien Goldoni passe sous pavillon noir-jaune-rouge

Suite au rachat, les tracteurs Goldoni retrouvent leur traditionnelle livrée orange.
Suite au rachat, les tracteurs Goldoni retrouvent leur traditionnelle livrée orange.

Si la société italienne, spécialisée dans la production de petits tracteurs a vu le jour en 1926, ce n’est que très récemment que son histoire a connu un important tournant. En 2015, le chinois Foton Lovol Heavy Industry Ltd a racheté la marque et ses activités, par l’intermédiaire de sa filiale Lovol Arbos Group Spa, dans l’objectif de développer ses activités. Cela n’a toutefois pas empêché Goldoni de tomber en faillite à l’automne dernier.

Un premier pas sur le marché agricole

En ce printemps, les jours semblent meilleurs. Le groupe belge Keestrack, spécialisé dans le matériel d’exploitation minière, de recyclage et de construction, s’est en effet montré intéressé par le constructeur italien et a déposé une offre d’achat auprès du tribunal de Modène (Italie) en vue de reprendre les actifs matériels, la marque et la majorité des salariés. Un accord a été conclu le 1er  mars dernier et permet au Belge de pénétrer le marché agricole duquel il est actuellement absent.

« Après des décennies de croissance organique, nous sommes heureux de poursuivre notre croissance en étendant notre activité au secteur agricole », détaille Kees Hoogendoorn, président du groupe belge. « Après avoir analysé de nombreuses opportunités, nous nous sommes sentis personnellement attirés par Goldoni pour ses valeurs familiales traditionnelles fortes qui sont très proches des nôtres. Notre objectif est de faire perdurer cette marque historique qui soutient l’économie locale et les emplois ».

Et Peter Hoogendoorn, vice-président des opérations, d’ajouter : « Nous constatons une grande synergie entre les deux entreprises actuelles, comme les systèmes de production, le réseau de fournisseurs et de distributeurs, ce qui sera profitable et amènera la réussite ». Cette synergie s’explique par le fait que Keestrack est déjà présent en Italie par le biais d’une usine de fabrication de concasseurs.

Le groupe belge annonce avoir une stratégie claire pour relancer la production des tracteurs italiens dès que possible, en se concentrant sur la fabrication des meilleurs tracteurs spécialisés, transcars et motoculteurs. Le lancement des tracteurs de plein champ de la série K est d’ores et déjà annoncé dans un avenir proche.