BelOrta en campagne pour rendre au chicon ses lettres de noblesse

BelOrta en campagne pour rendre au chicon ses lettres de noblesse

La baisse de la consommation a été croissante d’année en année et BelOrta, qui écoule plus de la moitié des chicons vendus en Belgique, craint que le retour en grâce du légume ne se fasse pas automatiquement. Les données de GfK offrent un constat sans appel: les personnes de moins de 40 ans dédaignent le produit alors que les pensionnés en sont encore très friands. La campagne de séduction de Belorta prévoit notamment une sensibilisation des étudiants louvanistes. Le chef coq Bart Tastenhoye, du restaurant Taste, se rend ainsi dans des kots pour promouvoir des préparations à base de chicons.