Adeline Lefèvre, maman, cavalière et chef d’entreprise: «Si c’était à refaire, je ne changerais rien!»

«Je suis heureuse de ce que mes parents ont réalisé et de ce que nous faisons aujourd’hui avec Aurélien. Si c’était à refaire, je ne changerais rien »
«Je suis heureuse de ce que mes parents ont réalisé et de ce que nous faisons aujourd’hui avec Aurélien. Si c’était à refaire, je ne changerais rien » - DJ

L’élevage Saint Hermelle, c’est d’abord l’œuvre du papa d’Adeline, Raymond Lefèvre, qui, début des années ’80, commence à élever des chevaux en parallèle de son métier de banquier. « Il a d’abord acheté une jument qu’il a mise à l’étalon et, peu à peu, l’élevage s’est développé », raconte Adeline. « Il a très vite participé à des concours Modèle et Allures (les chevaux sont jugés pour leur morphologie et leurs allures) et a même remporté plusieurs championnats belges avec ses juments. Plus tard, il a décidé de les emmener en concours de saut d’obstacles. C’est ainsi que...

Cet article est réservé aux abonnés

Lire la suite de cet article ? Enregistrez-vous gratuitement et lisez 3 articles supplémentaires

Enregistrez-vous pour lire plus d'articles gratuitement
J'en profite
Je suis abonné et
je dispose déjà d'un compte
Je me connecte
Je suis abonné au journal
mais n'ai pas encore activé mon compte en ligne
Je m'inscris

Le direct

Le direct