Adeline Lefèvre, maman, cavalière et chef d’entreprise: «Si c’était à refaire, je ne changerais rien!»

«Je suis heureuse de ce que mes parents ont réalisé et de ce que nous faisons aujourd’hui avec Aurélien. Si c’était à refaire, je ne changerais rien »
«Je suis heureuse de ce que mes parents ont réalisé et de ce que nous faisons aujourd’hui avec Aurélien. Si c’était à refaire, je ne changerais rien » - DJ

L’élevage Saint Hermelle, c’est d’abord l’œuvre du papa d’Adeline, Raymond Lefèvre, qui, début des années ’80, commence à élever des chevaux en parallèle de son métier de banquier. « Il a d’abord acheté une jument qu’il a mise à l’étalon et, peu à peu, l’élevage s’est développé », raconte Adeline. « Il a très vite participé à des concours Modèle et Allures (les chevaux sont jugés pour leur morphologie et leurs allures) et a même remporté plusieurs championnats belges avec ses juments. Plus tard, il a décidé de les emmener en concours de saut d’obstacles. C’est ainsi que...

Cet article est réservé aux abonnés

Lire la suite de cet article ? Enregistrez-vous gratuitement et lisez 3 articles supplémentaires

Enregistrez-vous pour lire plus d'articles gratuitement
J'en profite

Je suis abonné au journal Le Sillon Belge:


j'ai déjà d'un compte en ligne
Je me connecte

Je n'ai pas encore activé mon compte en ligne
Je m'inscris

Le direct

Le direct