Pour une production sans «incidences» au pôle horticole de La Hulpe

Les 2,40 ha de cultures, vergers et plantations en plein centre-ville  sont un îlot de verdure et de biodiversité.
Les 2,40 ha de cultures, vergers et plantations en plein centre-ville sont un îlot de verdure et de biodiversité.

Depuis l’adhésion de l’ITP au Green Deal/cantines durables en janvier 2019, toute la production de l’institut est destinée à son restaurant scolaire, privilégiant ainsi un approvisionnement en circuit-court avec des produits frais, de qualité.

Les élèves peuvent donc consommer à la cantine des repas préparés à base des produits qu’ils ont cultivés lors de leurs travaux pratiques.

Le fait de proposer une offre diversifiée de végétaux frais et de production locale dans le cadre du green deal permet à l’institut de réaliser des repas sains au prix le plus juste. Mais aussi mettre en place des actions de solidarité en proposant les repas excédentaires aux plus démunis.

La dimension sociale est également présente dans les cours de cuisine, nutrition et diététique que certains élèves suivent lors de leur cursus.

Ces repas également confectionnés avec des produits de La Hulpe permettent de travailler sur des notions de qualités, saveurs, goûts… que ces étudiants exploitent à leur domicile.

Ce qui fait évoluer leur rapport à la notion d’une alimentation saine et équilibrée.

La plupart du temps, le plan de culture intègre des végétaux moins courants que ceux que l’on trouve dans la grande distribution afin d’éveiller la curiosité des élèves et des goûteurs.

La candidature de l’institut aux trophées incidences 2021 lui permettrait d’améliorer ses équipements avec pour but d’augmenter et d’optimiser les cultures de légumes à fournir au restaurant scolaire. L’objectif étant d’améliorer la production hors saison afin de fournir des végétaux toute l’année grâce à la culture sous abris et de facto, d’optimiser également l’apprentissage des élèves.

En route vers la certification bio

Depuis longtemps, les modes de production et l’enseignement dispensé intègrent des réflexions d’éco-durabilité :

– utilisation de méthodes de lutte biologique pour la protection des cultures (insectes prédateurs, produits phytosanitaires autorisés en culture biologique, désherbage mécanique et thermique…) ;

– méthodes de cultures inspirées de la permaculture ;

– sensibilisation à l’utilisation parcimonieuse des ressources naturelles et énergétiques ;

– tri judicieux et recyclage des déchets ménagers et horticoles / projet d’un mini parc à containers…

Les 2,40 hectares de cultures, de vergers et de plantations en plein centre-ville sont un îlot de verdure et de biodiversité optimisée par l’apport de : ruches, nids pour une colonie d’une centaine d’hirondelles (en collaboration avec La Hulpe Nature et Natagora), nids à mésanges, abris à chauve-souris, hôtels et abris à insectes, outils de compostage, plantation d’espèces mellifères et de prairies fleuries…

Au vu de ces bonnes pratiques déjà bien ancrées, pourquoi ne pas aller plus loin en certifiant nos productions. C’est d’ailleurs le prochain grand projet !

Du pôle horticole à un pôle agronomique

En septembre 2021, une nouvelle section verra le jour et viendra compléter une offre déjà riche d’orientations.

La 3e technique de transition en sciences agronomiques comprendra, en plus d’une formation commune, 8 heures de cours d’option : 3 heures de sciences agronomiques, 3 heures de laboratoires et 2 heures de travaux dirigés.

Le parcours d’un élève qui s’inscrit dans cette section, généralement se prolonge vers des études supérieures consacrées à l’environnement, la nature en général ; par exemple bio-ingénieur, bachelier en développement durable, master en sciences et gestion de l’environnement…

La section horticole porte donc un regard évolutif sur l’avenir, met en place des stratégies innovantes pour former au mieux ses jeunes ; ceux-là même qui relèveront les défis majeurs en matière d’environnement.

Davantage d’infos : www.itp-cse.be – Inscriptions ouvertes sur rendez-vous au 010/61.22.61.