Une réforme qui s’inscrit dans la continuité

Depuis 2016, les coefficients de fermage sont fixés annuellement par le Gouvernement wallon, par région agricole et par province. Ils sont calculés sur base d’une pondération égale entre l’index des prix à la consommation et l’évolution des revenus du travail agricole par hectare. Cette réforme a enterré définitivement les commissions de fermage, où bailleurs et preneurs peinaient à s’entendre.

L’Observatoire du foncier agricole wallon a vu le jour le 1er  janvier 2017. Il constitue un outil de collecte d’informations...

Cet article est réservé aux abonnés

Lire la suite de cet article ? Enregistrez-vous gratuitement et lisez 3 articles supplémentaires

Enregistrez-vous pour lire plus d'articles gratuitement
J'en profite

Je suis abonné au journal Le Sillon Belge:


j'ai déjà d'un compte en ligne
Je me connecte

Je n'ai pas encore activé mon compte en ligne
Je m'inscris

Le direct

Le direct