Des règles assouplies pour les travailleurs saisonniers

Les secteurs agricoles et horticoles belges sont confrontés à un important problème
 de main-d’œuvre alors que débute la saison des récoltes des fruits et légumes.
Les secteurs agricoles et horticoles belges sont confrontés à un important problème de main-d’œuvre alors que débute la saison des récoltes des fruits et légumes.

Dans l’agriculture et l’horticulture belge, environ 80 % de la main-d’œuvre est originaire de l’étranger et, notamment, de pays membres de l’Union européenne. Les travailleurs sont généralement employés sous le statut saisonnier et ne peuvent donc pas prester plus de 65 jours par an dans le secteur de l’horticulture (sauf exception pour les secteurs des champignons et des chicons) et 30 jours pour les travailleurs manuels du secteur de l’agriculture.

Pénurie de...

Cet article est réservé aux abonnés

Lire la suite de cet article ? Enregistrez-vous gratuitement et lisez 3 articles supplémentaires

Enregistrez-vous pour lire plus d'articles gratuitement
J'en profite
Je suis abonné et
je dispose déjà d'un compte
Je me connecte
Je suis abonné au journal
mais n'ai pas encore activé mon compte en ligne
Je m'inscris

Le direct

Le direct