Comment bien stocker le fumier au champ?

Le numéro de parcelle ainsi que la date de stockage des tas d’engrais de ferme et de composts  doivent être consignés dans un cahier d’enregistrement tenu à la ferme.
Le numéro de parcelle ainsi que la date de stockage des tas d’engrais de ferme et de composts doivent être consignés dans un cahier d’enregistrement tenu à la ferme.

Sont autorisés pour le stockage au champ les fumiers bovins et porcins. Les composts dont la teneur en matière sèche (MS) est au minimum égale à 35 % sont également autorisés. Enfin, les effluents de volaille peuvent aussi être stockés au champ, pour autant que leur teneur en matière sèche soit de 55 % au minimum.

Où stocker sur mon champ ?

L’emplacement de stockage doit se situer à minimum 20 mètres de tout point d’eau (eau de surface, égout, piézomètre, ouvrage de prise d’eau). La topographie ou un dispositif spécifique rendent impossible l’écoulement de jus vers le point d’eau ? Alors cette distance peut être réduite à 10 mètres.

Enfin, le stockage est strictement interdit sur un point bas du relief, en zone inondable ou sur une pente de plus de 10 %.

Quand et pendant combien de temps ?

Les fumiers de bovins, de porcins ou de volailles suffisamment secs ne peuvent être stockés plus de 10 mois au même emplacement. Pour les fientes de volailles de minimum 55 % de matières sèche, la durée de stockage ne peut excéder 1 mois.

Un délai de 12 mois devra être observé avant pouvoir réaliser à nouveau un tas sur la même parcelle, en l’espaçant d’au moins 10 mètres des limites extérieures du tas précèdent (voir tableau ci-dessous).

Un enregistrement nécessaire ?

Le numéro de parcelle ainsi que la date de stockage des tas d’engrais de ferme et de composts doivent être consignés dans un cahier d’enregistrement tenu à la ferme. Si plusieurs tas sont stockés sur la même parcelle, un croquis de leur disposition doit être réalisé.

Une question concernant le stockage d’engrais de ferme sur votre exploitation ? Contactez votre Centre d’action Protect’eau par téléphone, par mail à info@protecteau.be ou consultez www.protecteau.be .

D’après Protect’eau