Accueil Economie

Vache folle: le Brésil suspend ses exportations de viande bovine vers la Chine

Le gouvernement brésilien a annoncé lundi la suspension de ses exportations de viande bovine vers la Chine après la découverte d’un cas «atypique» de maladie de la vache folle au Matto Grosso, Etat du centre-ouest du Brésil.

Temps de lecture : 2 min

Cette mesure de suspension se limite à la Chine et elle a été prise conformément à un protocole bilatéral existant entre les deux pays, a indiqué dans un communiqué le ministère brésilien de l’Agriculture, de l’Elevage et du Ravitaillement. L’Organisation internationale de la santé animale (OIE) a jugé inutile de modifier le statut sanitaire du Brésil, considérant comme «insignifiant» le risque présenté par la découverte de cet animal malade, a précisé le ministère brésilien. Selon le communiqué du ministère, il s’agit d’un cas «atypique» d’encéphalopathie spongiforme bovine, ou maladie de la vache folle, dans la mesure où la maladie est apparue «de manière spontanée et sporadique, sans relation avec l’ingestion d’aliments contaminés». L’animal sur lequel la maladie a été détectée était une vache âgée de 17 ans, qui a été abattue et incinérée. Conformément au protocole bilatéral en vigueur, le Brésil «a suspendu les émissions de certificats sanitaires jusqu’à ce que les autorités chinoises aient conclu leur évaluation des informations transmises (par la partie brésilienne, ndlr) sur cet incident», déclare le ministère. Au cours des quatre premiers mois de cette année, les exportations brésiliennes de viande bovine vers la Chine ont atteint 442,3 millions de dollars, soit 26% du total de ces exportations, en hausse de 16,12% par rapport à la même période de 2018, selon les chiffres du ministère brésilien de l’Economie.

Belga

A lire aussi en Economie

Lait : après la pluie, le beau temps

Economie Secteur sensible s’il en est, le lait semble toujours sur le feu. Jan de Keyser, spécialiste Agriculture chez BNP Paribas Fortis, l’a surveillé au cours de ces derniers mois. Pour livrer quelques impressions et esquisser l’une ou l’autre tendance.
Voir plus d'articles