Au Céfa de Bastogne, on pratique un enseignement de collaboration

Au Céfa de Bastogne, on pratique un enseignement de collaboration

La plus grande et la plus importante collaboration est et reste sans conteste celle avec les agriculteurs, les patrons avec qui les jeunes signent un contrat d’alternance de 24h par semaine en vue d’apprendre le métier sur le terrain ; ce sont des agriculteurs pédagogues qui montrent chaque jour les bons gestes du métier.

Une collaboration indispensable car ces temps de formation sur le terrain font partie intégrante du dispositif de formation et d’évaluation.

L’alternance combine en effet deux lieux d’apprentissage, l’école et la ferme pour permettre aux jeunes de faire le lien indispensable entre la théorie et la pratique.

La confrontation d’une nouvelle théorie vue en classe à la réalité du terrain permet de riches échanges avec le patron et les professeurs.

De plus, on se souvient généralement mieux des choses apprises si l’on a pu les essayer par soi-même.

Le centre de Michamps

Selon un calendrier préétabli et en respectant la convention signée avec le centre, les jeunes (des options Agent Agricole Polyvalent et Éleveur) accompagnés de leur professeur et d’un conseiller agricole réalisent des exercices pratiques sur le terrain pour permettre une utilisation des engins agricoles ainsi que du matériel de mise en place d’une culture, de son entretien et de sa récolte.

À Michamps, l’entretien des machines, la surveillance des cultures, la tonte des animaux… sont d’autres compétences travaillées.

Les centres des technologies agronomiques de Strée et de Gembloux

Le partenariat avec ces centres de formation permet à nos jeunes d’utiliser du matériel de haute technologie et de travailler sur des apprentissages différents de ceux rencontrés dans leur entreprise ou à l’école.

Par exemple, à Strée lors de son stage, un jeune qui n’est pas en insertion dans une ferme laitière, découvrira avec des professionnels la manipulation du matériel de traite et les gestes techniques pour une traite de qualité dans le respect de l’hygiène et du bien-être animal. Ce stage permettra la validation finale de la SIPS (Situation d’Intégration Professionnellement Significative) pour la réussite de sa qualification.

L’ensemble de la classe y suit également des formations d’une journée. En février 2020 s’est déroulée une formation sur la contention des animaux avec Christian Lévêque. En effet, une bonne relation homme-animal est indispensable pour manipuler les bovins en toute sécurité.

D’autres stages sont également prévus, comme l’apprentissage de la soudure pour les éleveurs.

Le secteur vert du Forem

Invités régulièrement au Céfa, les formateurs extérieurs enseignent à nos élèves les procédures appropriées pour une utilisation et un entretien adéquat des outils en toute sécurité (tondeuse pour le bétail, débroussailleuse, tronçonneuse…).

La mission wallonne des secteurs verts

L’obtention du permis tracteur (permis G) est très importante pour pouvoir signer un contrat d’apprentissage. Dès leurs 16 ans, les jeunes peuvent passer ce permis. Si la partie pratique pose souvent peu de soucis, c’est généralement la partie théorique qui est la plus contraignante à réussir pour les jeunes. Un moniteur auto-école vient former les jeunes sur l’aspect théorique grâce à l’intervention du secteur vert agricole.

Avec l’ouverture, en 2019-2020, de la nouvelle option Agent Agricole Polyvalent, le nombre d’élèves a augmenté, ce qui a permis l’engagement d’un professeur supplémentaire dans le domaine agricole. Cela engendre aussi plus d’échanges et de collaborations pour développer des idées nouvelles et créatives pour les années futures.

Davantage d’infos : Cefa de l’Indsé, rue Gustave Delperdange 12 à Bastogne – 061/21.53.51.

D’après A-C Winand

Le direct

Le direct