Les Européens prêts à changer leurs habitudes alimentaires pour l’environnement

Les Européens prêts à changer leurs habitudes alimentaires pour l’environnement

Plus de la moitié des personnes interrogées assurent que la protection de l’environnement a une influence sur leurs habitudes alimentaires (en partie, 42,6%, ou beaucoup, 16,6%), selon cette étude réalisée dans 11 pays de l’Union européenne auprès d’un échantillon d’environ 1.000 personnes à chaque fois.

C’est particulièrement vrai pour les consommateurs italiens, portugais, espagnols, autrichiens et slovènes, moins pour la Belgique, la Lituanie, les Pays-Bas et la Slovaquie, qui sont avec la Grèce et l’Allemagne les pays ciblés. Mais s’ils ont des...

Cet article est réservé aux abonnés

Lire la suite de cet article ? Enregistrez-vous gratuitement et lisez 3 articles supplémentaires

Enregistrez-vous pour lire plus d'articles gratuitement
J'en profite
Je suis abonné et
je dispose déjà d'un compte
Je me connecte
Je suis abonné au journal
mais n'ai pas encore activé mon compte en ligne
Je m'inscris

Le direct

Le direct