Colza d’hiver: des levées précoces et tardives

Il y a de tout en ce début octobre: de très beaux champs, des cultures hétérogènes et des parcelles à la traîne. Et puis aussi, des champs qui n'ont pas été semés en colza à cause de la sécheresse persistante au moment idéal pour les semis.
Il y a de tout en ce début octobre: de très beaux champs, des cultures hétérogènes et des parcelles à la traîne. Et puis aussi, des champs qui n'ont pas été semés en colza à cause de la sécheresse persistante au moment idéal pour les semis. - Cepicop

Les parcelles qui ont le plus souffert de la sécheresse avant et après le semis, voient actuellement une levée tardive du colza, accentuant les irrégularités de stades au sein de ces parcelles ou d’un champ à l’autre. Les cultures en retard auront besoin de chaleur pour se développer.

En moyenne pour les 30 parcelles suivies dans le réseau d’observation, les plantes se situent entre 3 et 6 feuilles. Les plus développés sont déjà à 7-8 feuilles.

Au cours de la semaine écoulée, les fréquentes pluies, les températures inférieures à 15ºC et le vent soutenu ont été peu favorables aux vols d’insectes. Les altises ont continué à être piégées dans presque tous les champs mais en faible nombre. Les captures les plus élevées se situaient entre 15 et 30 grosses altises, dans 4 champs sur 30. Ponctuellement, les morsures ont augmenté ; c’est notamment le cas à Spy, Gembloux, Tongrinne et Boignée.

Dernières levées, tardives, suite à la «réhumidification» des sols entraînant la germination des semences déposées quelques semaines auparavant!
Dernières levées, tardives, suite à la «réhumidification» des sols entraînant la germination des semences déposées quelques semaines auparavant! - Cepicop

Très peu de pucerons ont été observés ; ils ont été vus dans 4 champs sur 30. Aucun charançon n’a été piégé jusqu’à présent. Favorisés par l’humidité récente du sol, les dégâts de limaces sont observés dans 10 champs sur 30.

Les levées irrégulières et récentes doivent être surveillées de près car les petits colzas restent très sensibles aux attaques de limaces et d’altises, d’autant plus que leur croissance sera lente à cause des températures annoncées fraîches pour les prochains jours.

Les températures de l’automne et de l’hiver seront déterminantes pour les plantes levées tardivement car elles doivent accumuler de la chaleur pour se développer au cours de journées dont la luminosité diminue de jour en jour.

Christine Cartrysse

, Cepicop

Michel De Proft

, Cra-w