De bons rendements se profilent en Europe

Les résultats attendus se situent au-dessus des moyennes quinquennales.
Les résultats attendus se situent au-dessus des moyennes quinquennales.

Les perspectives affichées restent « positives » : toutes les espèces, sauf la betterave, sont au-dessus des moyennes quinquennales, selon un bulletin dans lequel le tournesol voit son rendement revu en hausse de 10 % pour l’UE (à 2,42 t/ha) par rapport à juin.

Les précipitations exceptionnellement élevées dans une grande partie de la France, de l’Allemagne, des pays du Benelux, de la Roumanie et de l’Ukraine sont susceptibles d’affecter négativement la qualité des céréales plutôt que les rendements, explique le service.

Des conditions plus chaudes que d’habitude ont réduit les prévisions de rendement pour les cultures d’hiver dans les pays baltes et en Finlande. Les vagues de chaleur en Italie centrale, en Hongrie, en Slovénie et en Croatie ont affecté négativement les fins de cycle de croissance des cultures d’hiver et le développement des cultures d’été, lorsqu’elles n’étaient pas suffisamment irriguées.

Au final, le rendement européen est estimé en blé tendre à 6,05 t/ha (contre 6,01 t/ha en juin), en blé dur à 3,52 t/ha (3,57), en orge de printemps à 4,27 t/ha, en orge d’hiver à 5,85 t/ha, en maïs grain à 7,88 t/ha, le colza à 3,19 (contre 3,23).