Le retour de la «Semaine de la Frite», jusqu’au 5 décembre

La Belgique est devenue récemment le premier exportateur mondial de produits  à base de pommes de terre.
La Belgique est devenue récemment le premier exportateur mondial de produits à base de pommes de terre.

Cet événement vise à promouvoir les friteries de chez nous, véritable patrimoine culturel et gastronomique belge, en mettant à l’honneur le savoir-faire des frituristes et l’utilisation de la pomme de terre fraîche et locale dans la confection de leurs frites.

L’Apaq-W tient d’ailleurs à rappeler que la culture du fritkot belge a été reconnue au patrimoine culturel et immatériel de la Fédération Wallonie-Bruxelles en 2016.

En Wallonie, le secteur de la pomme de terre représente quelque 45.000 hectares de culture pour une production annuelle de 2 à 2,5 millions de tonnes et plus de 1.000 producteurs professionnels.

Transformation de la pomme de terre : le dynamisme wallon

En termes de transformation de la pomme de terre, la Belgique regroupe une vingtaine d’entreprises très dynamiques dont les plus importantes sont établies en Wallonie. Cette activité de transformation valorisant les pommes de terre de chez nous connaît une croissance régulière depuis 20 ans et permet de produire 2 millions de tonnes de frites par an et environ 500.000 tonnes par an de divers autres produits tels que les chips, purées, croquettes, flocons.

La Belgique est devenue récemment le premier exportateur mondial de produits à base de pommes de terre. Les frites belges se vendent dans plus de 150 pays à travers le monde. La valeur des exportations dépasse les 2 milliards € par an.

À l’occasion de cette campagne, Martin Charlier, alias « Kiki l’innocent », a dévoilé l’hymne 2021 intitulé « Une bonne frite », disponible sur le site www.semainde lafrite.be