La Commission souligne les avantages de l’appartenance à l’Union

La Commission souligne les avantages de l’appartenance à l’Union

Le prochain budget pluriannuel doit tenir compte à la fois du départ du Royaume-Uni, un contributeur net, et de nouvelles priorités (sécurité, migration, numérique), au risque de procéder à des coupes sèches dans les politiques historiques de l’UE que sont la cohésion et l’agriculture. Comme toujours pour cet exercice, chaque État membre scrute avec suspicion s’il ressortira gagnant de la négociation. Certains pays, du fait de leur économie plus faible, reçoivent plus d’aide européenne que leur contribution.

Ainsi, les quatre pays d’Europe centrale...

Cet article est réservé aux abonnés

Lire la suite de cet article ? Enregistrez-vous gratuitement et lisez 3 articles supplémentaires

Enregistrez-vous pour lire plus d'articles gratuitement
J'en profite
Je suis abonné et
je dispose déjà d'un compte
Je me connecte
Je suis abonné au journal
mais n'ai pas encore activé mon compte en ligne
Je m'inscris

Le direct

Le direct