La Wallonie réfléchit au partage de l’eau

La Wallonie réfléchit au partage de l’eau

Les épisodes de sécheresse devraient se multiplier. Des pénuries qui pourraient forcer le politique à faire des arbitrages pour décider qui peut utiliser l’eau en priorité et qui doit se restreindre: les ménages, l’agriculture, l’industrie, la production d’électricité, le transport... «En cas de sécheresse, privilégiera-t-on les «data centers» et le fonctionnement d’Internet ou la navigabilité et l’environnement?», s’interroge l’Iweps.

Depuis 2019 déjà, les entreprises qui prélèvent de l’eau dans les voies hydrauliques sont soumises à des...

Cet article est réservé aux abonnés

Lire la suite de cet article ? Enregistrez-vous gratuitement et lisez 3 articles supplémentaires

Enregistrez-vous pour lire plus d'articles gratuitement
J'en profite

Je suis abonné au journal Le Sillon Belge:


j'ai déjà d'un compte en ligne
Je me connecte

Je n'ai pas encore activé mon compte en ligne
Je m'inscris

Le direct

Le direct