Agriculture biologique: le défi de la production laitière!

Selon la banque néerlandaise ING, la production laitière biologique ne pourra atteindre les objectifs fixés au niveau européen à l’horizon 2030.
Selon la banque néerlandaise ING, la production laitière biologique ne pourra atteindre les objectifs fixés au niveau européen à l’horizon 2030. - M. de N.

La production laitière biologique de l’Union européenne est encore assez faible, avec environ 4 % en 2019, contre environ 8 % pour le secteur agricole en général.

Bien que la part en bio dans le cheptel laitier de l’UE ait augmenté de 2012 à 2019 (taux de croissance annuel de 6,7 %), une simple poursuite de ce taux de croissance ne serait pas suffisante puisque la part du lait bio ne se situerait qu’autour de 8 % en 2030, analyse banque néerlandaise ING. Et dans les grands pays producteurs comme l’Allemagne, la France et les Pays-Bas, cette part n’attend que 2,5 à 5,5 %.

Parmi les principaux obstacles à une forte augmentation de la production de lait bio en Europe : les coûts et risques liés à la transition et surtout la demande limitée de produits laitiers bio sur les marchés d’exportation qui constitue un goulot d’étranglement, car c’est là que de nombreuses entreprises laitières réalisent une grande partie de leurs revenus.