Après une production record, les stocks de céréales devraient baisser

L’utilisation totale de céréales en 2021-2022 devrait augmenter de 1,7 %  par rapport au niveau estimé pour 2020-2021.
L’utilisation totale de céréales en 2021-2022 devrait augmenter de 1,7 % par rapport au niveau estimé pour 2020-2021. - J.V.

Les prévisions concernant la production mondiale de céréales en 2021 s’établissent à présent à 2.793 millions de tonnes (mt), soit un recul de 6,7 mt depuis le rapport précédent datant d’octobre, un recul principalement dû à l’abaissement des estimations concernant la production de blé aux États-Unis, en Iran et en Turquie.

En revanche, les prévisions concernant la production mondiale de céréales secondaires ont été revues à la hausse. Le relèvement des prévisions concernant la production de maïs s’explique par des rendements meilleurs que prévu au Brésil et en Inde et par l’amélioration des perspectives dans plusieurs pays d’Afrique de l’Ouest. Par rapport à l’année dernière, la production mondiale de céréales devrait augmenter et atteindre un nouveau niveau record.

En raison d’une plus grande utilisation

Estimée à 2.812 mt, l’utilisation totale de céréales en 2021-2022 devrait augmenter de 1,7 % par rapport au niveau estimé pour 2020-2021, principalement en raison de la hausse attendue de la consommation alimentaire mondiale de blé, qui devrait croître au même rythme que la population. La hausse prévue de l’utilisation de maïs dans l’alimentation animale et à des fins industrielles devrait également contribuer à l’augmentation annuelle attendue.

Les stocks mondiaux de céréales à la clôture des campagnes de 2022 devraient diminuer de 0,8 % par rapport à leurs niveaux d’ouverture, pour s’établir à 819 mt. Le rapport stocks/utilisation de céréales au niveau mondial devrait donc légèrement reculer. Il passerait de 29,4 % en 2020-2021 à 28,5 % en 2021-2022, un niveau encore globalement satisfaisant.

À la suite d’une révision à la hausse apportée ce mois-ci, parce que les échanges mondiaux de blé et de riz ont été plus soutenus que prévu, la Fao envisage à présent une expansion des échanges mondiaux de céréales, qui devraient atteindre un nouveau record de 478 mt en 2021-2022, soit 0,3 % de plus qu’en 2020-2021.

Le direct

Le direct