Outre les cerisiers et pruniers, laissez-vous tenter par l’abricotier et le pêcher, voire l’amandier

Les abricotiers, aux pétales blancs ou blanc-rose, sont autostériles  ou partiellement auto-fertiles selon les variétés.
Les abricotiers, aux pétales blancs ou blanc-rose, sont autostériles ou partiellement auto-fertiles selon les variétés.

Après avoir abordé l’histoire et la conduite des espèces à pépins (lire Le Sillon Belge du 14 décembre), intéressons-nous maintenant aux espèces à noyau de genre Prunus.

Le genre Prunus, dans la famille des amygdalacées, compte environ 300 espèces des zones tempérées et subtropicales de l’Hémisphère Nord. De nombreuses espèces à feuillage caduc ou persistant sont utilisées en ornement, notamment le très vaste groupe des « cerisiers du Japon » et les « lauriers-...

Cet article est réservé aux abonnés

Lire la suite de cet article ? Enregistrez-vous gratuitement et lisez 3 articles supplémentaires

Enregistrez-vous pour lire plus d'articles gratuitement
J'en profite
Je suis abonné et
je dispose déjà d'un compte
Je me connecte
Je suis abonné au journal
mais n'ai pas encore activé mon compte en ligne
Je m'inscris

Le direct

Le direct