Colza, la floraison démarre

Colza, la floraison démarre

Les premiers pétales jaunes sont maintenant visibles dans la majorité des parcelles suivies dans le cadre du réseau d’observation des insectes du colza. Toutes les plantes ne sont pas encore en fleurs mais ne tarderont pas avec les conditions météo annoncées (températures de saison et bon ensoleillement).

La présence de charançons de la tige, essentiellement des charançons de la tige du chou, est encore détectée dans 18 champs du réseau mais à des niveaux très faibles. Les méligèthes sont présents partout à des niveaux variables, avec une préférence sur les fleurs. Ils sont à la recherche de pollen bien présent dans les fleurs ouvertes et ne sont donc plus dangereux. Toute intervention insecticide ne se justifie plus à ce stade.

Dans les champs de colza plus tardifs qui n’ont pas encore commencé leur floraison, la surveillance du méligèthe continue en fonction de la variété de colza, de la conduite culturale, de la situation de la parcelle et de son exposition. De nombreux méligèthes ont encore été observés sur des colzas moins développés. C’est le cas à Attert et à Messancy où le seuil d’intervention est atteint.

La prochaine protection de la culture du colza concernera la lutte contre le sclérotinia, maladie dommageable contre laquelle il n’existe pas à l’heure actuelle de produit curatif. Seule une lutte préventive est efficace. Le positionnement du traitement fongicide se fait avant la chute des premiers pétales, c’est-à-dire plusieurs jours après l’apparition de ces fleurs.

Christine Cartrysse

, APPO, Centre Pilote CePiCOP

Michel De Proft

, Expert scientifique CRA-W

Le direct

Le direct