Peste porcine africaine: surveillance active chez les porcs, jusqu’en septembre

Les analyses se feront sans frais supplémentaire pour les éleveurs dont les exploitations ont été sélectionnées.
Les analyses se feront sans frais supplémentaire pour les éleveurs dont les exploitations ont été sélectionnées. - J.V.

Depuis plus d’un an et demi déjà, le virus de la peste porcine africaine (PPA) est présent dans le sud de la province de Luxembourg, dans les populations de sangliers. Les efforts consentis, en particulier par la Région wallonne, ont permis de contenir puis de faire reculer la maladie dans la faune sauvage. Pour preuve, seuls 6 cas d’anciens ossements positifs ont été découverts ces huit derniers mois.

En outre, les élevages porcins du pays sont restés totalement exempts du virus, préservant...

Cet article est réservé aux abonnés

Lire la suite de cet article ? Enregistrez-vous gratuitement et lisez 3 articles supplémentaires

Enregistrez-vous pour lire plus d'articles gratuitement
J'en profite

Je suis abonné au journal Le Sillon Belge:


j'ai déjà d'un compte en ligne
Je me connecte

Je n'ai pas encore activé mon compte en ligne
Je m'inscris

Le direct

Le direct