Animaux sauvages: la Chine subventionne la reconversion des éleveurs

Animaux sauvages: la Chine subventionne la reconversion des éleveurs

Selon la plupart des scientifiques, l’épidémie est due à la transmission d’un virus depuis l’animal à l’homme. Un marché de la ville chinoise de Wuhan (centre), un temps épicentre de la maladie, a été incriminé car des animaux sauvages vivants y étaient vendus.

La Chine avait déjà formellement interdit fin février la consommation et le commerce illégaux d’animaux sauvages. Vendredi, la province centrale du Hunan (centre) a présenté les grandes lignes d’un programme pour accompagner la reconversion des éleveurs d’animaux sauvages vers d’autres...

Cet article est réservé aux abonnés

Lire la suite de cet article ? Enregistrez-vous gratuitement et lisez 3 articles supplémentaires

Enregistrez-vous pour lire plus d'articles gratuitement
J'en profite
Je suis abonné et
je dispose déjà d'un compte
Je me connecte
Je suis abonné au journal
mais n'ai pas encore activé mon compte en ligne
Je m'inscris

Le direct

Le direct