La 51e campagne d’îles de Paix se fera surtout en ligne

La 51e campagne d’îles de Paix se fera surtout en ligne

Les actions habituelles étant perturbées en raison des mesures de lutte contre le coronavirus, l’organisation compte sur un webshop pour vendre ses bonshommes en plastique, bracelets, sacs réutilisables, «bons à planter» et films alimentaires réutilisables. Des cercles familiaux et d’amis pourront aussi constituer des «chaînes de solidarité» pour vendre les objets de campagne. Enfin, une plateforme numérique permet de lancer une collecte ou de faire des dons en ligne.

«Nos modèles agricoles sont dans une impasse sociale et environnementale», souligne l’association dans une vidéo de campagne. À l’heure actuelle, 690 millions de personnes souffrent de la faim. Une situation qui risque de s’aggraver avec la crise sanitaire, ajoute-t-elle. Au Pérou par exemple, les transporteurs ont suspendu leurs activités et les petits producteurs ont eu du mal à écouler leurs produits. Iles de Paix aide notamment ces familles à les acheminer vers les marchés. L’ONG belge de développement préconise des techniques agricoles «simples, peu coûteuses, facilement reproductibles et respectueuses de l’environnement». Elle accompagne ainsi des agriculteurs qui développent des techniques innovantes et défendent les semences locales, pour qu’ils puissent mieux nourrir leur famille et améliorer leurs conditions de vie.

Le direct

Le direct