Accueil Porcs

Filière porcine: des signaux positifs, selon l’UE

C’est en tout cas ce qu’estime le commissaire européen à l’Agriculture, Janusz Wojciechowski.

Temps de lecture : 1 min

Dans une lettre adressée le 15 février aux vingt-sept ministres de l’Agriculture de l’Union européene, le commissaire européen à l’Agriculture Janusz Wojciechowski confirme que Bruxelles n’envisage toujours pas, pour l’instant, d’intervenir sur le marché européen du porc. « La situation sur le marché s’est stabilisée avec des signes encourageants de reprise », indique-t-il.

Malgré les conséquences de la pandémie de Covid-19, la baisse saisonnière de la consommation et, surtout, l’arrêt des exportations vers certaines destinations (Chine en particulier) en lien avec la peste porcine africaine, les prix restent stables depuis plusieurs semaines, le niveau de production s’étant adapté, constate la Commission. « Et, ajoute Janusz Wojciechowski, la situation est très différente d’un pays à l’autre, il n’y a donc pas de « solution unique » ». Il promet de continuer à suivre de près la situation pour bien mesurer les conséquences de ces premiers signaux positifs.

A lire aussi en Porcs

Bien-être des porcs: l’Efsa livre ses premières recommandations

Porcs L’Efsa publie son premier avis, sur les porcs, d’une série sur l’évaluation du bien-être des animaux d’élevage qui doit orienter les futures propositions de la Commission européenne pour renforcer la législation en place. Les experts de l’Efsa y suggèrent l’utilisation de logement en groupe pour les truies allaitantes, l’abandon de la castration chirurgicale sans anesthésie ou du sevrage précoce.
Voir plus d'articles