L’Office économique du bois et l’asbl RND fusionnent

Avec cette fusion, la Wallonie souhaite créer un acteur fort  représentant l’ensemble de la filière bois.
Avec cette fusion, la Wallonie souhaite créer un acteur fort représentant l’ensemble de la filière bois. - J.V.

L’objectif de cette fusion est de doter la Wallonie d’un acteur fort et unifié représentant l’ensemble de la chaîne de valeur de la filière bois en fusionnant l’OEWB et RND, tous deux financés par les pouvoirs publics, et ce dès le 1er  janvier 2022.

33 % du territoire, 18.000 emplois

La filière bois revêt une importance socio-économique importante en Wallonie. La forêt occupe 33 % du territoire wallon, 8.000 entreprises prennent en charge la gestion de la forêt, la transformation et la valorisation de ses ressources. Quelque 18.000 emplois directs sont générés par cette activité. « Pourtant, la filière wallonne du bois dispose encore d’un grand potentiel de développement, qu’il est primordial de structurer et développer », développe le ministre wallon de l’Économie, Willy Borsus.

« Les deux organismes que sont l’OEWB et RND menaient un travail de qualité mais fonctionnaient de manière indépendante avec un chevauchement partiel dans leurs actions », estime-t-il encore. L’impact de l’organisme unique peut encore être développé eu égard des ambitions de la Wallonie dans ce secteur.

De plus, la filière bois est caractérisée par de nombreuses activités différentes. Une grande partie de la production forestière wallonne n’est pas valorisée dans notre région mais à l’étranger. C’est pourquoi, au vu de différentes analyses, il est prévu de développer, en Wallonie, un outil économique unique et de référence pour l’ensemble de la filière bois. « Celui-ci a pour mission d’augmenter la valeur ajoutée du bois produit durablement à travers sa transformation et sa valorisation en Wallonie et de créer de la cohésion entre les acteurs de la filière bois. »

Augmenter la valeur ajoutée du bois wallon

La « chaîne de valeur » du futur organisme intégrera essentiellement la transformation des ressources en bois en passant par la recherche et le développement et la formation. Un des objectifs stratégiques est effectivement l’augmentation de la valeur ajoutée du bois produit en Wallonie en développant la connaissance et la maîtrise technique.

Cela se concrétisera par des missions telles que devenir un centre de référence des données, de veille prospective, devenir un centre de créativité et d’innovation en matière de transformation du bois et de ses sous-produits et soutenir les organismes de formation des métiers du bois.

Le futur organisme aura son siège à Marche-en-Famenne. Les membres du personnel des deux organismes qui vont fusionner seront repris dans la nouvelle structure.