Des parcelles de forêts wallonnes sont surexploitées et d’autres sont à l’abandon

Des parcelles de forêts wallonnes sont surexploitées et d’autres sont à l’abandon

Lancé en octobre 2016, pour une durée de 4 ans, le projet Forêt Pro Bos regroupe 13 partenaires pour un budget d’un peu plus de 3,5 millions d’euros (cofinancés par les régions pour 35 %, l’Europe pour 55 % et les partenaires pour 10 %). Ce projet est une réponse à l’augmentation du nombre de surfaces forestières laissées à l’abandon.

Les surfaces disponibles sont surexploitées, surtout pour les résineux et les peupliers. Selon les données de l’Inventaire permanent des Ressources forestières de Wallonie, le taux de prélèvement annuel...

Cet article est réservé aux abonnés

Lire la suite de cet article ? Enregistrez-vous gratuitement et lisez 3 articles supplémentaires

Enregistrez-vous pour lire plus d'articles gratuitement
J'en profite
Je suis abonné et
je dispose déjà d'un compte
Je me connecte
Je suis abonné au journal
mais n'ai pas encore activé mon compte en ligne
Je m'inscris

Le direct

Le direct