Accueil Bovins

Un 15e Concours wallon Holstein… sous le signe de la jeunesse

Le soleil et la chaleur n’ont pas découragé les 18 éleveurs de préparer et présenter les 50 animaux avec l’aide précieuse et encourageante de la nouvelle génération de jeunes éleveurs rassemblés autour de la holstein !

Temps de lecture : 4 min

C’est Vincent Georges, élevage de Franlieu à Serinchamps et juge officiel Belge, qui a eu la tâche de départager les candidates par des chaleurs caniculaires.

La grande gagnante du jour n’est autre qu’Yvelinnes d’Horimetz, une fille du taureau aftershock, qui provient de l’élevage de la famille Feys et qui combine à merveille la beauté et la production !

Chez les génisses

Pour ce premier championnat, le juge a gardé les génisses les plus complètes avec une bonne capacité et une bonne ouverture de côte.

Son choix se porte sur Puce du Martinet (p. Solomon), une génisse qui possède beaucoup de caractère laitier, de longueur, de finesse dans l’ossature, avec plus d’ouverture de côte. Celle-ci plus harmonieuse et mieux balancée devance 1123 (P. Cinderdoor), la réserve. Cette dernière qui allie puissance et caractère laitier se positionne avant Atlantic de Bois Seigneur (p. Atwood) impressionnante au niveau de sa stature et sa largeur au bassin et à l’avant-main.

Au showmanship

On ne parle plus de concours laitier sans évoquer le showmanship tant la dynamique chez les jeunes semble être sur de bons rails. C’est le Wall’Holstein Club qui est à l’initiative et à la manœuvre de l’événement.

Avant toute chose, le juge rappelle l’importance de la bonne conduite des animaux, l’attention que porte le présentateur au juge et à sa génisse.

En commençant son commentaire sur la première série, l’arbitre s’est dit enthousiaste au vu de la jeunesse présente pour l’occasion… Un réel encouragement pour l’avenir de la race !

C’est Loric Locht qui remporte la série chez les juniors. Sa bonne attitude malgré un animal plus nerveux, ses regards au juge et à sa génisse lui ont valu une récompense.

Pour la deuxième série, le niveau est très élevé. C’est un habitué de la discipline, Robin Boutry, qui l’emporte. Robin est toujours très concentré, il maîtrise toujours son animal et ce avec beaucoup de sérénité et de calme. Le juge n’hesite pas à mettre en avant l’harmonie qui se dégage entre lui et son animal ainsi que la position irréprochable de sa génisse à tout moment. Ce qui lui permet de décrocher le titre de meilleur showman du jour. Il devance, les non-moins méritants frères Locht, Dorian et Loric.

Côté jeunes vaches

C’est LH Amber (p. Bradnick) qui remporte la première place grâce à la solidité dans toutes les parties de son corps, la largeur de son bassin. C’est aussi pour la solidité des attaches, la hauteur et la largeur de son système mammaire qu’elle remporte le prix de championne Meilleur Pis jeunes vaches. La réserve, Talentueuse de Grandcourt (p. Goldday) s’empare du prix de réserve. Cette solide jeune vache qui présente un réel potentiel d’avenir se place devant Fidélia de bois Seigneur (p. Impression) pour les qualités de son attache arrière et l’orientation de ses trayons.

Championnat Vaches adultes

La championne est Yvelinnes d’Horimetz (p. Aftershock), la star de la journée ! En effet cette vache en troisième lactation remporte également le titre de championne meilleur pis vaches adultes, le titre de beauté-utilité et enfin celui de grande championne du jour !

Yvelinnes est une vache très élégante qui démontre plus de féminité dans l’encolure, de caractère laitier, d’ouverture de côte, avec une ligne de dos très solide et une excellente largeur au bassin. Elle combine avec cela un excellent système mammaire soutenu par un très bon ligament et présentant une excellente texture. Ces qualités lui permettent de se placer devant Rihana de la Garde-Dieu (p. Superbo), une vache impressionnante par sa stature, sa longueur, et le style qu’elle dégage sur le ring.

La mention, Usure de Mouffrin (p. Jotan), remporte également le titre de meilleure rouge. Notre jolie rouge de 5 veaux dont les qualités du système mammaire avaient déjà été primées en classe est choisie pour la largeur de son attache arrière ; son ligament et le très bon positionnement de ses trayons.

Le prix du meilleur exposant revient, pour une première, à la famille Jonette pour l’ensemble des animaux qu’ils ont présentés.

A lire aussi en Bovins

Moussours et son schéma de sélection poussé

Bovins Après avoir visité le Pôle de Lanaud et différents éleveurs, les « Limousins Belges » se sont rendus dans la station de Moussours, en Corrèze. Celle-ci sert à évaluer les qualités maternelles de génisses issues d’inséminations de testage et filles de taureaux limousins présélectionnés par Créalim en vue d’une large diffusion par IA. Retour sur le schéma de sélection.
Voir plus d'articles