Au Sommet de l’élevage à Clermont-Ferrand, le savoir-faire français et l’élite des filières viande et lait s’exposent et s’exportent!

Clermont-Ferrand sera, début octobre, au cœur de toutes les attentions des professionnels français, mais également de nombreuses délégations étrangères. Au programme: des concours, des visites d’élevage, des conférences et colloques, des équipements, des services...
Clermont-Ferrand sera, début octobre, au cœur de toutes les attentions des professionnels français, mais également de nombreuses délégations étrangères. Au programme: des concours, des visites d’élevage, des conférences et colloques, des équipements, des services... - M. de N.

L eader mondial du secteur bovin viande (750 animaux en présentation) et événement national de référence des filières laitière (550 animaux), ovine (400 animaux) et équine (300 animaux), le Sommet de l’élevage est devenu au fil des ans la vitrine du savoir-faire français en matière de production animale et de génétique.

Devenu un classique dans le calendrier des salons d’élevage reconnus au plan international, l’événement se prépare à accueillir près de 100.000 visiteurs professionnels à Clermont-Ferrand, au cœur de la grande région Auvergne-Rhône-Alpes, les 3, 4 et 5 octobre prochains.

Avec quelque 1.500 sociétés originaires de 32 pays différents présentes sur une surface de 180.000 m² d’exposition, le site de la Grande Halle d’Auvergne affiche plus que complet. La construction d’une seconde halle d’exposition en dur prévue pour 2020 permettra d’accueillir de nouveaux exposants. Au programme : l’innovation technique en machinisme, fournitures et services pour l’élevage, des concours européens et nationaux de haut niveau, de nombreux colloques, animations et conférences consacrées à l’actualité des secteurs de l’élevage (technologie, génétique, santé).

Toujours plus international

Fort des 4.500 visiteurs internationaux de 85 pays accueillis en 2017, le Sommet de l’élevage a compris que c’est à l’international que se situe clairement son potentiel de développement. Les fleurons du cheptel et de la génétique animale française seront présents pour des acheteurs du monde entier.

L’élite française des races bovines à viande et laitières sera en vitrine début octobre, sous l’œil expert de milliers de professionnels en provenance d’horizons parfois très éloignés de l’Hexagone.
L’élite française des races bovines à viande et laitières sera en vitrine début octobre, sous l’œil expert de milliers de professionnels en provenance d’horizons parfois très éloignés de l’Hexagone. - M. de N.

Pour renforcer et développer les liens commerciaux, ce grand rendez-vous met chaque année en lumière un pays en qualité d’invité d’honneur du Sommet. Après l’Iran en 2017, c’est au tour de la Turquie d’être mise en évidence durant trois jours. De nombreux autres pays seront également représentés par des délégations professionnelles en provenance d’Algérie, Lituanie, Ukraine, Chine, Mexique, Brésil, Canada…, sans oublier les plus nombreuses en provenance des pays européens.

La Salers à l’honneur

La Salers, seule race bovine française à compter un rameau laitier et un rameau allaitant, sera sur le devant de la scène avec les 400 meilleurs spécimens en concours national. Pour l’occasion, l’événement accueillera le Congrès International de cette race rustique et facile à conduire, qui s’exporte dans une quarantaine de pays. De son côté, la Simmental organisera une nouvelle confrontation européenne réunissant 48 animaux originaires de France, Allemagne, Autriche et Suisse.

Au-delà de ces deux races, notons l’organisation des concours nationaux pour les races à viande charolaise, parthenaise, blonde d’Aquitaine, Aubrac, gasconne, bazadaise, limousine, heredford, mais aussi notre BBB. Le bétail laitier n’est pas en reste avec les concours en races montbéliarde, prim’holstein, jersiaise, brune, abondance, normande et tarantaise.

Ovins et chevaux bien présents

Chez les ovins, ce sont les Mouton Charollais, Texel, Suffolk et Île de France, 4 races herbagères qui seront mises à l’honneur avec leurs concours interrégionaux.

Et c’est au cœur d’une toute nouvelle carrière de présentation que les races de chevaux lourds Ardennais, Comtois, Percheron et Breton, se présenteront en concours.

Le sommet de l’élevage à Clermont-Ferrand, c’est aussi un vaste terrain d’exposition de matériels et équipements.
Le sommet de l’élevage à Clermont-Ferrand, c’est aussi un vaste terrain d’exposition de matériels et équipements. - M. de N.

Le salon en pratique

Le Sommet de l’élevage accueille ses visiteurs les 3, 4 et 5 octobre dans la Grande Halle d’Auvergne, à Clermont-Ferrand (63800 Cournon-d’Auvergne). Ouverture de 8h30 à 19h. L’entrée est gratuite pour les visiteurs internationaux sur présentation d’une pièce d’identité. Pour gagner du temps à l’accueil, il est vivement conseillé de se pré-enregistrer sur www.sommet-elevage.fr/international. Après validation, vous pourrez télécharger cette entrée et la présenter sans perdre de temps aux entrées du salon.

Les visiteurs étrangers ont l’opportunité de participer à des visites d’élevages bovins, ovins, équins et sites agro-industriels de la région (abattoirs, fromageries, centre d’exportation de bovins, centre de recherche…) spécialement organisées à leur attention. Ces visites sont commentées par un technicien et un guide interprète. Départ et retour en bus à partir du salon (Club International, hall du Zénith). Les inscriptions aux visites d’élevages se font en ligne sur www.sommet-elevage.fr , page international/Visites d’élevage.

Accès en voiture

Situé en bordure de l’autoroute A75 Paris/Montpellier, le parc des expositions de la Grande Halle d’Auvergne est à 4 heures de route environ de Paris et Montpellier, 2 heures de Lyon, 4 heures de Genève, 5 heures de Turin et quelques minutes de Clermont-Ferrand. Pour y accéder, prendre l’autoroute A75, sortie Nº 3. Coordonnées GPS : 45.73988 / 3.153269.

M. de N.