Pomme de terre: marché libre ou contrat: choisir ou combiner?

Les contrats pratiqués en Belgique sont quasi exclusivement de type «tonnes à prix fixe», c’est-à-dire qu’ils ne sont pas reliés à la surface, à la parcelle ou même à l’exploitation.
Les contrats pratiqués en Belgique sont quasi exclusivement de type «tonnes à prix fixe», c’est-à-dire qu’ils ne sont pas reliés à la surface, à la parcelle ou même à l’exploitation.

Pour Pierre Lebrun, coordinateur de la Fiwap, le marché libre et les contrats sont des outils liés entre eux : « Il est tout à fait possible de les combiner pour réduire les risques, même s’il y a encore du travail à faire pour qu’ils soient tout à fait adaptés ».

Les variétés protégées contre le marché libre

Le marché libre est un outil historique que tout le monde a utilisé et utilise encore. Il était...

Cet article est réservé aux abonnés

Lire la suite de cet article ? Enregistrez-vous gratuitement et lisez 3 articles supplémentaires

Enregistrez-vous pour lire plus d'articles gratuitement
J'en profite
Je suis abonné et
je dispose déjà d'un compte
Je me connecte
Je suis abonné au journal
mais n'ai pas encore activé mon compte en ligne
Je m'inscris

Le direct

Le direct