L’autorité sanitaire néerlandaise n’a pas fauté dans la crise du fipronil

L’autorité sanitaire néerlandaise n’a pas fauté dans la crise du fipronil

L’organisation agricole néerlandaise LTO avait engagé une procédure civile avec 124 éleveurs de volaille contre la NVWA. Les agriculteurs espéraient de la sorte obtenir réparation des dommages subis il y a deux ans à la suite de la crise du fipronil. Nombre d’entre eux avaient fait appel à la société ChickFriend pour traiter leurs installations contre le pou rouge. Il est ensuite apparu que cette entreprise avait utilisé l’insecticide en question dans ce but. L’autorité sanitaire le savait déjà depuis 2016 mais n’avait pas émis d’avertissement dans un premier temps. Cela n’a finalement eu...

Cet article est réservé aux abonnés

Lire la suite de cet article ? Enregistrez-vous gratuitement et lisez 3 articles supplémentaires

Enregistrez-vous pour lire plus d'articles gratuitement
J'en profite
Je suis abonné et
je dispose déjà d'un compte
Je me connecte
Je suis abonné au journal
mais n'ai pas encore activé mon compte en ligne
Je m'inscris

Le direct

Le direct