La Fugea devant le Parlement wallon pour dénoncer la Boucle du Hainaut

La Fugea devant le Parlement wallon pour dénoncer la Boucle du Hainaut

Le chemin que devrait emprunter le dispositif envisagé passe en grande partie par des terres agricoles. Pour la Fugea, le risque est grand pour l’environnement et la santé des agriculteurs, ainsi que celles de leurs animaux. Elle estime que l’absence de vérification scientifique sur l’innocuité des champs électromagnétiques, notamment sur les animaux d’élevage, appelle à une certaine méfiance.

Après diverses actions dans le Hainaut, les agriculteurs sont venus à Namur pour se faire entendre du monde politique. Le jour a par ailleurs bien été choisi : c’est ce mercredi que doit être votée au Parlement wallon une motion déposée par François Desquesnes (cdH), qui invite notamment à ne pas donner suite à la demande de modification du plan de secteur introduite par Elia pour son projet.

Des échanges ont eu lieu entre les représentants de la Fugea et de nombreux parlementaires avant la séance. La majorité MR-PS-Ecolo a notamment annoncé qu’elle allait elle-même déposer aujourd’hui une motion visant à mieux encadrer le projet.

« Les lignes sont en train de bouger, c’est une bonne chose », a réagi Philippe Duvivier, président de la Fugea. « On voit que la motion déposée par l’opposition déclenche des réactions. Nous ne sommes donc pas venus ici pour rien. »

L’enjeu est notamment l’établissement d’une norme environnementale relative aux champs électromagnétiques. Celle-ci pourrait obliger Elia à disposer d’un permis environnemental, en plus d’un permis d’urbanisme.

Belga

Le direct

Le direct