Betteraves sucrières: l’Irbab fait le point sur la situation sanitaire

Betteraves sucrières: l’Irbab fait le point sur la situation sanitaire
Irbab

Les observations réalisées cette semaine dans le réseau « champs d’observation » montrent une progression de la cercosporiose. La rouille est également détectée. Par contre, l’oïdium est pratiquement absent (seulement 2 champs), note l’Institut royal belge pour l’amélioration de la betterave (Irbab).

Cette semaine, 114 parcelles du réseau « champs d’observation » ont été observées. Le seuil de traitement pour la cercosporiose est atteint dans 29 parcelles. L’évolution des maladies peut être suivie via cette carte.

Quand intervenir ?

Il est recommandé d’observer attentivement la présence des maladies sur 100 feuilles, prélevées à travers la parcelle, et de traiter dès que le seuil de traitement pour une des quatre maladies est atteint. Les seuils de traitement, applicables jusqu’au 20 août, sont les suivants:

– cercosporiose: 5 % des feuilles touchées;

– ramulariose: 5 % des feuilles touchées;

– oïdium: 15 % des feuilles touchées;

– rouille: 15 % des feuilles touchées.

Une feuille est considérée comme atteinte si au moins une tache est observée sur la feuille.

D’après un message de l’Irbab, le 29 juillet

Le direct

Le direct