Accueil Produit du terroir

Concours culinaire «Be BoEUf»: l’I.N.-D. de Fleurus s’adjuge la 1ère édition

L’Institut Notre Dame de Fleurus s’est classé premier au concours culinaire organisé par l’Apaq-W. L’objectif du défi ? Développer un menu créatif autour de la viande de boeuf, dans une assiette équilibrée intégrant des légumes locaux et de saison.

Temps de lecture : 2 min

Le jury composé de professionnels de la gastronomie et de la promotion a évalué les préparations de 5 écoles hôtelières lors de la demi-finale et de 3 écoles en finale. L’Institut Notre Dame de Fleurus remporte un chèque d’une valeur de 600€ à valoir chez un spécialiste dans la fourniture de matières premières et de matériel pour l’Horeca. L’Institut Ilon St. Jacques de Namur occupe, quant à lui, 2e, reçoit un chèque de 450€, l’Institut Cardinal Mercier, de Waterloo, troisième, reçoit un chèque de 300€.

Mettre le bœuf de chez nous à l’honneur

Jean-Philippe Watteyne, président du jury insiste : « Nous avons été agréablement surpris par le niveau d’excellence des candidats. Grâce à leur détermination, leur motivation et la bonne mise en pratique de leur enseignement, les élèves nous ont présenté des plats de haute qualité mais il fallait sélectionner 3 candidats pour la finale ».

Une belle opportunité pour ces futurs professionnels de mettre leurs connaissances et leur technique à l’épreuve, mais aussi de développer leur esprit d’équipe et de faire preuve de créativité.

Une 1ère édition

Le concours s’est déroulé en différentes étapes :

La préparation du concours a débuté en novembre 2021 avec une séance d’information sur le secteur bovin viandeux européen et plus particulièrement belge et un atelier culinaire animé par les chefs Watteyne et Joseph. Cette première phase avait pour vocation d’inspirer et d’informer les élèves sur la viande bovine belge.

Suite à cette session, les candidats devaient revisiter une recette belge traditionnelle : le bœuf carottes. Par écrit, ils ont dû présenter et argumenter leur création pour faire partie des demi-finalistes. Cinq écoles, après évaluation par Jean-Philippe Watteyne ont été invitées à poursuivre l’aventure.

La demi-finale s’est déroulée le mercredi 26 janvier. Les élèves ont réalisé leur recette revisitée devant le jury. Après dégustation et délibération, trois écoles ont été sélectionnées pour participer à la finale.

Dernière étape, la finale. Les derniers en lice devaient réaliser une recette avec des ingrédients surprises dont la pièce maîtresse devait être le bœuf.

Parallèlement, un workshop sur le thème du « zéro déchet » a été organisé avec les deux écoles non retenues pour la finale, afin d’utiliser les déchets alimentaires restants et de sensibiliser à l’importance de réduire le gaspillage.

A lire aussi en Produit du terroir

Lionel Plaquette: «L’important, c’est de proposer un produit authentique qui garde son caractère»

Produit du terroir Sur le plateau avant de dégringoler vers la France, en sortant des bois aux bras vert sombre éclaircis par les taches de rousseur du soleil, Mesnil-Saint-Blaise. La lumière y darde son silence, de-ci de-là des glycines mauves frottées de blanc, secret flottement hors du temps ce paysage arrêté, d’un tissu aux mailles si serrées qu’on n’en voit plus le détail mais qu’on jouit de l’ensemble.
Voir plus d'articles