Accueil Equipements

Sous les projecteurs du Mecanic’Show, à Libramont (1/2) : facilité, durabilité et multifonctionnalité étaient au rendez-vous

Devant un public de professionnels et de curieux, le Mecanic’Show mettait, cette année, treize matériels innovants à l’honneur. Retour, cette semaine, sur les véhicules et matériels de transport, désherbage et balayage.

Temps de lecture : 8 min

Etape incontournable lors d’une visite à la Foire de Libramont, ce grand spectacle qu’est le Mecanic’Show a, une fois encore, attiré la grande foule. Durant quatre jours, le matériel sélectionné par le cercle « logistique » de Libramont Coopéralia a défilé sous ses plus beaux atours.

Tracteur et camion

Dans cette catégorie, deux innovations ont été retenues par le comité de sélection.

  T6.180 Methane Power, présenté par New Holland

Le thème de la Foire était « Ici commence un monde durable ». Ce tracteur, sélectionné pour défiler sur le ring, cadrait parfaitement avec cette thématique. En effet, le T6.180 Methane est, au niveau mondial, le premier tracteur à être entièrement alimenté au méthane. Il a d’ailleurs remporté, en 2020, le premier prix du tracteur de l’année dans la catégorie développement durable.

Produit à présent de série, ce véhicule concourt à rendre l’agriculteur indépendant des sources d’énergie extérieures en le plaçant au cœur d’un cycle plus vertueux : il cultive des plantes, élève des animaux, et en utilise les coproduits et effluents d’élevage pour produire, grâce à une station de biométhanisation, du biométhane, lequel sert ensuite de source d’énergie au tracteur qui permettra de faire pousser à nouveau des végétaux et d’assurer l’alimentation du troupeau.

Le moteur Nef de 6,7 l de cylindrée et développant 180 ch fournit les mêmes niveaux de puissance et de couple que son homologue diesel. En revanche, le système de dépollution des gaz d’échappement a été fortement simplifié. Finis les vanne Egr, catalyseur d’oxydation diesel et système Scr de réduction catalytique sélective avec Ad Blue qui équipent son équivalent diesel. Le système de dépollution du T6.180 Methane se limite à un catalyseur trois voies.

Selon les chiffres fournis par New Holland, les coûts d’utilisation peuvent baisser de 30 %, les émissions de particules fines de 99 %, les émissions de CO2 de 10 % et les émissions globales de 80 %. Par ailleurs, en utilisant du biométhane, et par le concours du cycle plus vertueux lié à sa production, les émissions globales de CO2 deviennent quasiment nulles.

  Système OptiView, présenté par MAN

Une fois n’est pas coutume, le Mecanic Show accueillait cette année un constructeur de camions, en l’occurrence MAN, qui se distingue par le nouveau système de rétroviseurs numériques OptiView. Ce système innovant remplace tous les rétroviseurs du camion par des caméras et écrans. Plus encore, il permet d’appréhender plus rapidement la circulation routière et la périphérie du véhicule.

Les cinq caméras sont chauffées en fonction de la température extérieure et leurs objectifs sont protégés des salissures et insensibles aux variations de luminosité. Deux écrans sont placés sur les montants A gauche et droit de la cabine, dans l’angle de vue habituel des rétroviseurs. Optiview peut générer trois vues différentes et passe automatiquement d’une vue à l’autre en fonction du sens de marche, de la vitesse ou encore de l’angle de braquage du camion. Les zones de vision des différentes caméras sont fusionnées numériquement et apparaissent de manière continue à l’écran, éliminant de fait tout angle mort.

Le système permet par ailleurs de détecter plus vite les véhicules en approche rapide par l’arrière, d’obtenir une vue grand angle complète en marche arrière ou encore d’afficher des repères de distance sur les images lors des manœuvres. Des indicateurs d’alerte liés aux systèmes d’aide au changement de direction, d’assistance de changement de voie ou d’assistance d’évitement de collision sont également intégrés dans les images.

Enfin, le système permet au conducteur de surveiller tout le pourtour de son véhicule depuis sa cabine ou sa couchette, même rideaux fermés.

Le système OptiView remplace les rétroviseurs par cinq caméras  et deux écrans installés en cabine.
Le système OptiView remplace les rétroviseurs par cinq caméras et deux écrans installés en cabine. - J.V.

Matériels de transport

Dans ce domaine, le comité de sélection du Mecanic’Show a sélectionné et primé deux matériels.

  Système GX ExactUnload, présenté par Krone

Depuis plusieurs années, la part des activités de transport a tendance à croître dans les exploitations agricoles. Les constructeurs suivent cette tendance et développent des solutions originales en la matière. C’est le cas de Krone et de sa remorque de transport universelle baptisée GX, capable de transporter une multitude de marchandises différentes.

Son principe de fonctionnement repose sur l’utilisation d’un tapis de fond couplé à la paroi frontale, entraînés vers l’avant ou vers l’arrière au moyen de chaînes commandées hydrauliquement. Sur ce type de remorque, Krone propose ici aussi une solution entièrement nouvelle et inédite primée dans ce Mecanic Show : l’ExactUnload.

Ce système permet de contrôler le déchargement de manière à ce que celui-ci se déroule de façon homogène sur une distance définie. Pour ce faire, il suffit au chauffeur d’encoder sur le terminal en cabine la distance souhaitée sur laquelle le chargement doit être réparti. La remorque GX règle alors automatiquement la vitesse de déchargement en fonction de la vitesse d’avancement du tracteur.

Par ce procédé, le contenu de la remorque est donc déchargé uniformément sur la distance consignée, ce qui peut s’avérer utile par exemple lors de la formation de silos ou de la vidange de la caisse dans un bâtiment.

Avec ExactUnload, Krone dévoile un dispositif permettant de contrôler le déchargement  de manière à ce que celui-ci se déroule de façon homogène sur une distance définie.
Avec ExactUnload, Krone dévoile un dispositif permettant de contrôler le déchargement de manière à ce que celui-ci se déroule de façon homogène sur une distance définie. - J.V.

  Plateau Wago X, présenté par Joskin

Le nouveau plateau Joskin Wago X est une version mixte pouvant servir à la fois de plateau fourrager et de porte-engin. Il est disponible en version semi-portée ou traînée. Ce plateau est actuellement commercialisé dans sa version galvanisée à chaud, dans une configuration à deux essieux.

La plate-forme dispose d’une longueur de 8 m et 10 m, et est conçue pour un chargement allant jusqu’à 14 t. La rampe de chargement hydraulique s’étend sur toute la largeur du véhicule, rendant ainsi possible l’accès aux véhicules les plus étroits et permettant par ailleurs d’utiliser cette rampe comme rallonge de plateforme. Ce plateau se distingue également par une hauteur extrêmement basse, d’à peine 1,10 m malgré des pneus standards de grand diamètre.

Autre caractéristique intéressante : la surface de la plateforme est partiellement revêtue de bois. Il s’agit en l’occurrence de madriers de douglas traités de 40 mm d’épaisseur habillant l’ossature galvanisée à chaud de la remorque et procurant ainsi un support antidérapant adapté à tous les trains de roulement à chenilles en acier. Ces madriers sont par ailleurs vissés et peuvent être remplacés rapidement en cas d’usure.

Le plateau Wago X se distingue par sa multifonctionnalité :  il peut servir de plateau fourrager et de porte-engin.
Le plateau Wago X se distingue par sa multifonctionnalité : il peut servir de plateau fourrager et de porte-engin. - J.V.

Balayeuse ramasseuse

Dans cette catégorie, un constructeur est reparti avec un diplôme.

  Balayeuse Star’Clean, présentée par Emily

Emily Star’Clean est une balayeuse ramasseuse sans connexion de nouvelle génération très innovante. Particulièrement utile dans les entrepôts de stockage et de conditionnement de pommes de terre ou de légumes, elle est capable d’assurer le balayage de poussières extra-fines et d’éléments plus grossiers. Elle est utilisable sur tous les chariots élévateurs du marché sans aucune connexion hydraulique ou électrique. Le rendement de chantier peut atteindre 11.000 m²/h.

L’entraînement de cette balayeuse poussée est assuré par l’avancement du chariot élévateur qui fait tourner les roues de la balayeuse actionnant elles-mêmes une centrale hydraulique autonome. Ce système d’entraînement fait l’objet d’un brevet du constructeur. Elle bénéficie d’un rayon de braquage extrêmement court grâce aux fourreaux sur tourelle.

Lors de son fonctionnement, la brosse projette les éléments balayés vers l’avant dans le bac de collecte. L’air et les poussières fines sont aspirés par la turbine et piégés dans le filtre, pouvant capter des particules pouvant mesurer jusqu’à 0,4 micron. Avec ce type de machine, le filtre se colmate souvent très rapidement au vu des surfaces à balayer. Emily a, ici, breveté un système de décolmatage automatique du filtre à chaque vidange du bac collecteur, sans que l’opérateur n’ait à quitter son siège, ce qui constitue la spécificité majeure de cette machine.

Outre le gain de temps évident par rapport à un décolmatage manuel, ce système élimine aussi le risque d’accident durant cette opération et concourt à la santé des travailleurs par un piégeage efficace des fines poussières.

La balayeuse Star’Clean est capable d’assurer le balayage des poussières extra-fines  et d’éléments plus grossiers, notamment dans les entrepôts de stockage  et de conditionnement de pommes de terre ou de légumes.
La balayeuse Star’Clean est capable d’assurer le balayage des poussières extra-fines et d’éléments plus grossiers, notamment dans les entrepôts de stockage et de conditionnement de pommes de terre ou de légumes. - J.V.

Désherbage

Ici aussi, un seul diplôme a été remis par le comité de sélection

  Herse STR 610 de Fliegl, présentée par Ludo Pauwels

Le constructeur bavarois Fliegl présente sa herse étrille STR 610, une machine pouvant être employée tant pour l’aération des prairies que pour le désherbage mécanique des grandes cultures.

Son châssis en acier galvanisé est soutenu par six roues stables pouvant être ajustées en hauteur au moyen d’une manivelle. Les dents sont montées de manière flexible sur le cadre et reliées à un culbuteur permettant de régler hydrauliquement et de façon centralisée l’angle des dents, et donc l’agressivité de celles-ci, au moyen d’un ressort duplex préchargé. Ceci permet de s’adapter facilement et rapidement à l’évolution des conditions de sol et aux caractéristiques de la population d’adventices.

Cette construction sur base d’un ressort duplex procure une faible charge statique sur la dent et le roulement. De plus, elle permet un guidage plus précis des dents. La pression de précontrainte de ces ressorts reste identique sur toute leur course, quelle que soit la position des dents.

Les 216 dents de 8 mm de diamètre disposées sur six rangées procurent un intervalle de passage de dents d’environ 3 cm, conférant dès lors un travail efficace et fiable sur toute la largeur de travail de la machine, soit 6,10 m. Le repliage hydraulique de cette herse étrille permet une largeur de transport avoisinant les 2,30 m.

La herse étrille Fliegl STR 610 peut être employée tant pour l’aération des prairies  que pour le désherbage mécanique des grandes cultures.
La herse étrille Fliegl STR 610 peut être employée tant pour l’aération des prairies que pour le désherbage mécanique des grandes cultures. - J-P Ruelle

D’après Nicolas Higuet,

président du comité de sélection du Mecanic’Show

A lire aussi en Equipements

Bien plus qu’une «simple caisse», la benne mérite une réflexion attentive et éclairée

Equipements Chaque ferme, ou presque, possède une ou plusieurs bennes agricoles. Cependant, lorsque vient le moment de renouveler ce matériel, l’opération se révèle souvent plus complexe qu’attendu… Cela s’explique par le nombre de critères à considérer pour définir le véhicule de transport qui conviendra le mieux à l’usage qui en est fait. Tout choix doit donc être pleinement réfléchi et ce, d’autant que l’investissement à consentir peut rapidement grimper selon les équipements et accessoires sélectionnés.
Voir plus d'articles