Un modèle d’agriculture plus locale et plus écologique serait tout bénéfice

Un modèle d’agriculture plus locale et plus écologique serait tout bénéfice
DJ

Cette étude, dont on a pris connaissance à l’occasion de la Foire agricole de Libramont, avance deux trajectoires à long terme possibles pour l’agriculture wallonne. Le premier scénario, dit «tendanciel», consiste, en gros, à poursuivre sur la tendance en cours, sans grand changement de cap. Cela donnerait lieu, en 2050, à une diminution des pesticides de l’ordre de 20% mais aussi à une baisse de 16% (ou 172.206 hectares) de la surface agricole en Wallonie, qui est actuellement de 717.527 hectares. Et 15% de la surface agricole en Wallonie seraient alors en bio (contre 9% actuellement)....

Cet article est réservé aux abonnés

Lire la suite de cet article ? Enregistrez-vous gratuitement et lisez 3 articles supplémentaires

Enregistrez-vous pour lire plus d'articles gratuitement
J'en profite
Je suis abonné et
je dispose déjà d'un compte
Je me connecte
Je suis abonné au journal
mais n'ai pas encore activé mon compte en ligne
Je m'inscris

Le direct

Le direct