Accueil Voix de la terre

Voix de la terre

Voix de la terre

L'info en continu Voir toute l’actualité en continu >

Abonnez-vous

Recevez chaque semaine votre journal Le Sillon Belge, accès 24h/24 à l'édition numérique et des avantages exclusifs.

Je m'abonne

Soyons fiers du succès du BBB à l’étranger

Ces derniers jours, j’ai eu l’occasion de parler positivement du BBB dans le cadre d’une émission culinaire de la télévision anglaise et, dans la foulée, lors d’un reportage dans le journal de RTL-TVI. Via les réseaux sociaux, certains m’ont reproché de donner une image de rentabilité et de succès économique alors que la crise menace la survie d’un grand nombre d’élevages. J’ai choisi de m’expliquer vis-à-vis de ces personnes via le Sillon Belge car je voudrais que ces réflexions restent entre agriculteurs.

Prost!

Même les distraits l’auront remarqué, chaque jour que Dieu fait est consacré à un thème bien précis, parfois farfelu, souvent très sérieux : journée du tabac, de l’alimentation, du voisin, des secrétaires, etc. Ce 22 mars, dans les médias belges, la Journée de l’Eau a été éclipsée par les commémorations des attentats de 2016 à Bruxelles. Pourtant, sans eau, pas de vie, tout simplement ! Préserver l’or bleu est devenu un enjeu majeur pour l’humanité, et l’agriculture est en première ligne du combat qui s’annonce…

40 jours sans internet…

Je me permets de vous livrer une réflexion de mon fils, à peine 10 ans, sur la route de l’école : « Et si… après la tournée minérale, 40 jours sans viande, on faisait 40 jours sans internet… Ah mais non car on serait totalement bloqué… ! » Zut alors, lui aussi est contaminé par le virus « électronique, l’instantané ».

Une fois n’est pas coutume

À ma grande surprise l’article « Les vampires des labos » de Marc Assin m’a laissé perplexe et, une fois n’est pas coutume, cela m’a semblé manqué d’objectivité. Son complément dans « Trop de gens nous aiment » conforte mon avis. Visiblement, ses souvenirs macabres de lutte contre la brucellose façonnent son opinion.

Le choix des lecteurs

Notre milieu rural en péril

Il est de plus en plus courant que les détendeurs de gros capitaux développent chez le consommateur des désirs artificiels de loisirs au point de nuire aux besoins fondamentaux dans nos villages ruraux tels que la terre et la sécurité de la mobilité.

L’avenir de l’homme, c’est la femme

Papa d’une grande fille passionnée par l’étude de la condition féminine, je suis forcément contaminé par son féminisme, ou plutôt vacciné contre le machisme, avec de fréquentes piqûres de rappel. Ce 8 mars, journée marquée par elle d’une pierre blanche, j’ai été bombardé par ses courriels et messages, comme chaque année. Impossible d’oublier un jour pareil, lequel est également sa date anniversaire ! Et cette fois encore, elle m’a tiré les oreilles : on ne dit pas « Journée de la Femme » mais bien « Journée Internationale des Droits des Femmes ». Chaque terme a son importance…

Ni biophile, ni biophobe

« Être ou ne pas être bio », est-ce une alternative binaire, comme blanc ou noir, positif ou négatif, de gauche ou de droite, ou pouvons-nous imaginer mille nuances d’intensité entre 2 pôles ?

Manger de la viande: une liberté individuelle fondamentale non négociable

La récente campagne « 40 jours sans viande » témoigne d’un clivage important entre les mangeurs de viande et les anti-mangeurs de viande. Nous assistons à un choc culturel, alimenté par certains arguments louables – comme le bien-être animal – mais aussi par d’autres éléments qui relèvent de l’escroquerie intellectuelle tels que l’impact sur le climat des émissions de méthane par les ruminants d’élevage. Ce dernier argument est LE cheval de bataille des groupes radicaux environnementalistes, végans, végétaliens notamment, afin de toucher un maximum d’individus mais surtout le monde politique et la presse.